L’amendement actuel au règlement d’entrée apporte un allégement supplémentaire aux voyages.

Croatia, Trogir water front, lifestyle travel photography by travel photographer Matthew Williams-Ellis

A partir de mardi minuit, entrée de Croatie, de Lituanie, des Pays-Bas, de Suède et de Chypre avec des preuves 3-G – testées, récupérées, vaccinées – mais sans quarantaine obligatoire.

En raison de l’amélioration de la situation épidémiologique sur place, selon l’amendement, tous les pays actuellement inscrits à l’annexe B1 (états à risque) seront à l’avenir affectés à l’annexe A (pays à faible taux d’infection). Cela concerne les pays suivants : Croatie, Lituanie, Pays-Bas, Suède et Chypre. Tout type d’entrée est possible, y compris à des fins touristiques. Les pays à faible incidence d’infection sont actuellement : Andorre, Australie, Belgique, Bulgarie, Danemark, Allemagne, Estonie, Finlande, France, Principauté de Liechtenstein, Grèce, Irlande, Islande, Israël, Italie, Lettonie, Luxembourg, Malte, Monaco, Nouvelle-Zélande, Norvège, Pologne, Portugal, Roumanie, Saint-Marin, Singapour, Slovaquie, Slovénie, Espagne, Suisse, Corée du Sud, République tchèque, Hongrie et Vatican.

Si aucune preuve 3-G actuelle ne peut être présentée à l’entrée, un test doit être effectué immédiatement, mais en tout cas dans les 24 heures. Un document délivré en allemand ou en anglais (par exemple, une carte de vaccination jaune) concernant une vaccination qui a été approuvée par l’EMA ou qui a passé avec succès le processus EUL de l’OMS compte comme preuve de vaccination. Une confirmation médicale ou officielle (par exemple, un avis de séparation) en allemand ou en anglais concernant une infection qui a été surmontée au cours des six derniers mois est considérée comme un certificat de rétablissement. La preuve d’anticorps neutralisants, qui ne doit pas dater de plus de trois mois à l’entrée sur le territoire, équivaut au certificat de récupération.

Compilé par le personnel du Conseil du PECO