La Bolivie prolongera son verrouillage contre la pandémie de COVID-19 jusqu’au 10 mai, a annoncé mercredi le gouvernement, tout en prévoyant d’assouplir les règles de séjour à domicile dans certaines parties du pays peu touchées par la maladie à partir du 11 mai.

La Présidente Jeanine Anez, dans un message télévisé à la nation, a déclaré que la Bolivie passera à une quarantaine “dynamique” ou “moins rigide” le 11 mai, permettant à certaines personnes de retourner au travail.

La politique à venir dépendra du succès du pays à contenir la pandémie, qui a tué 55 Boliviens jusqu’à présent, avec un total de 1 053 cas confirmés.

“Ouvrir un peu la quarantaine ou la fermer complètement dépendra de la façon dont la pandémie est contrôlée dans chaque région”, a-t-elle déclaré. “Le ministère de la Santé évaluera tous les sept jours l’évolution de la pandémie dans chaque région. Sur cette base, des décisions seront prises pour assouplir ou durcir la quarantaine.”