Faits intéressants sur l’Espagne et la culture espagnole

    Aujourd'hui, tous les Espagnols sont des locuteurs natifs du castillan plus couramment appelé à travers le globe « espagnol ». Cependant, il y a quatre langues officielles en Espagne (castillan, catalan, basque et galicien), trois langues régionales non officielles (asturiennes, aragonais et aranais), et plusieurs autres dialectes (valencien…) pouvant admettre une infinité de subdivisions. Curieusement, le galicien sera plus proche du breton que du castillan, tandis que l'aragonais ne sera que peu éloigné de la langue d'oc, mais à mille lieues du basque, langue unique en son genre (peut-être aussi difficile à apprendre que le mandarin) !

    Les Espagnols ont un rythme de vie complètement différent. Ils déjeunent généralement entre 1 et 3 heures, à table et avec d'importantes quantités. Le dîner est autour de 21 ou 22 heures, consistant en tapas (dans les endroits traditionnels, en dehors des zones de tourisme en Espagne, les restaurants classiques sont parfois fermés le soir : attention !). Le matin vers 10 h, écoliers et travailleurs aiment à prendre une petite pause agrémentée d'un bocadillo, genre de sandwich. Un peu comme les paysans français de jadis qui emportaient un saucisson ou du jambon aux champs ! Ces horaires feraient presque partie, dans certaines régions, d'un patrimoine culturel immatériel… Que diriez-vous de découvrir plus avant la cuisine espagnole à l'occasion d'un séjour linguistique en Espagne ou d'un cours espagnol débutant ?

    La culture espagnole a grandement influencé l'art moderne de la fin des années 1800, avec des artistes comme Antoni Gaudí (Art nouveau architectural, très présent dans la ville de Barcelone), Pablo Picasso (expressionnisme, le cubisme, le surréalisme), Joan Miró (à Montjuïc : surréalisme tourné vers le modernisme) et Salvador Dalí (surréalisme avec des pointes de franquisme pour la provocation).

    Le flamenco n'est pas seulement une danse : c'est avant tout un style musical. Les Ibères aiment la musique et la danse (toute feria en témoigne !) : ils ont aussi donné naissance à la passacaille, à la sevillana ou encore au pasodoble – entre autres.

    58 millions de touristes vont en Espagne chaque année, ce qui en fait le quatrième pays le plus visité dans le monde. En revanche, c'est une contrée où les touristes restent longtemps et dépensent, comme aux État-Unis. Ainsi, même s'il y a plus de visiteurs qui passent en France, ils y restent moins longtemps et y ont une consommation inférieure à leurs homologues qui passent les Pyrénées. Fiesta, criques de la Costa Blanca, cimes de la sierra Nevada, zone désertique autour d'Almeria et faire la fête sur la Costa Dorada : les attractions touristiques et les possibilités de colonies de vacances sont innombrables outre-Pyrénées !

    L' Espagne est réputée pour ses festivals animés, y compris la San Fermín (fête patronale avec corrida et encierro, ce dernier étant course de taureaux dans les rues et ruelles de la cité) à Pampelune et la Tomatina ( la grande « bataille de tomates ») à Buñol. La historia de la guerre civile espagnole, fort heureusement, semble très loin !

Plus de 150 000 tomates sont habituellement jetés à la Tomatina péninsulaire. Chaque année, ce chiffre est en hausse : il ne tient qu’à vous d’aller l’alimenter !

Le nom officiel de l’ Espagne est le « royaume d’Espagne », dont le roi est Philippe VI et la reine mère la reina Sofia de Grèce, épouse de Juan Carlos – précédent roi d’Espagne qui a abdiqué. Jadis, les Wisigoths avaient déjà fondé un royaume d’Espagne. Celui d’aujourd’hui ne doit son existence qu’à un très long effort de reconquête (lors de la Reconquista entre le début du VIIIe siècle et 1492 !) mozarabe face aux Maures – on fait mieux comme échange linguistique pacifique ! Il s’agit de la réunion de différents petits royaumes, dont les principaux étaient ceux de León, de Castille, d’Aragon, de Grenade ou encore de Murcia…

L’hymne national actuel de l’Espagne est sans paroles, juste une instrumentation, car il a été décrété par le général Franco. Son titre est Arriba España, et ses paroles étaient patriotiques. Avant le XXe siècle, le pays n’avait pas d’hymne national officiel à proprement parler. Cet élément est relativement récent, puisque apparu avec la Révolution française.