L’Égypte s’attendait à une croissance de 3,5% au cours de l’exercice 2020-2021 qui commence en juillet, mais la croissance pourrait ralentir à 2% si la crise des coronavirus se poursuit en décembre, a déclaré dimanche le ministre du Plan, Hala al-Saeed.

Le gouvernement visait une croissance annuelle de 5,6% au cours de l’exercice en cours 2019-2020, mais il était désormais de 4,2% en raison de la crise, a-t-elle ajouté.