Le ministère israélien des Finances a proposé un cadre pour la réouverture de l’économie du pays qui verrait les restrictions sur les centres commerciaux et les universités levées dès cette semaine.

Le calendrier annoncé dimanche accélérerait la sortie du pays de sa fermeture de près de deux mois, après que le Premier ministre Benjamin Netanyahu a imposé un arrêt presque total pour maîtriser la pandémie de coronavirus.

Idées clés
Selon le plan proposé, les parcs et les réserves naturelles ouvriraient également cette semaine et l’éducation de la petite enfance reprendrait la semaine prochaine. Certains hôtels, marchés et gymnases pourraient ouvrir à la mi-mai. À la fin de ce mois, les espaces publics tels que les salles d’événements, les cinémas et les restaurants pourraient reprendre leurs activités, tandis que les activités non spécifiées dans le plan auraient d’attendre jusqu’à la mi-juin. L’ensemble des propositions ne marque pas la fin des discussions, car le ministère des Finances est jugé plus désireux de sortir du blocage que les responsables du ministère de la Santé; la décision finale appartient au cabinet. L’économie israélienne a été durement touchée par la pandémie de coronavirus, avec une mesure du chômage atteignant plus de 27%, tandis que la banque centrale s’attend à une contraction du produit intérieur brut de 5,3% cette année.