Les experts estiment que la hausse du taux de TVA à 20% entravera la croissance économique de la Russie en 2019

eliseevskiy

Le taux de taxe sur la valeur ajoutée (TVA) en Russie s’élèvera à 20% à compter du 1er janvier 2019. Le président russe Vladimir Poutine a signé une loi à l’automne 2018, prévoyant une augmentation du taux de TVA de 18% à 20%, ainsi que de nouveaux tarifs pour les cotisations sociales.

Selon les calculs du ministère russe des Finances, cette mesure entraînera une augmentation des recettes budgétaires de 620 milliards de roubles (8,9 milliards de dollars) par an. Les personnes morales paient la taxe sur la valeur ajoutée en Russie à toutes les étapes de la production et de la vente de biens ou de services. Le montant de la taxe payée est défini dans le prix final des produits ou des services, ce qui signifie qu’il est effectivement payé par le consommateur final. L’ancien taux de TVA de 18% était en vigueur à compter du 1 er janvier 2004.

Le Premier ministre russe, Dmitri Medvedev, estime que la décision de hausser la TVA à 20% est la solution la moins pénible pour les citoyens et pour l’économie par rapport aux autres options d’augmentation des recettes budgétaires envisagées par le gouvernement.

Le cabinet s’est engagé à allouer les fonds de la hausse de la TVA aux besoins sociaux, en particulier dans le secteur de la santé. Il a également décidé de conserver tous les avantages de TVA pour les principaux produits et services socialement importants. Le taux de TVA effectif de 10% reste applicable aux aliments essentiels (pain, lait, etc.), aux produits pour enfants et aux produits médicaux.

Les experts estiment que la hausse du taux de TVA à 20% entravera la croissance économique de la Russie en 2019. Selon le Premier vice-Premier ministre, le ministre des Finances, Anton Siluanov, le mouvement pourrait accélérer l’inflation de 3% à 4-4,5%.