Dans le rapport, l’exécutif communautaire prévoit qu’avec les mesures actuelles, le Portugal dépassera de 23% l’objectif fixé par la Commission européenne pour 2030 (une réduction de 17% des émissions de gaz à effet de serre par rapport aux niveaux de 2005), atteignant une baisse de 40% d’émissions.

Le Portugal est le pays de l’Union européenne (UE) le plus proche d’atteindre ses objectifs de réduction des émissions climatiques d’ici 2030, par rapport aux niveaux de 2005, selon un rapport publié aujourd’hui par la Commission européenne.

Dans le rapport, l’exécutif communautaire prévoit qu’avec les mesures actuelles, le Portugal dépassera de 23% l’objectif fixé par la Commission européenne pour 2030 (une réduction de 17% des émissions de gaz à effet de serre par rapport aux niveaux de 2005), atteignant une baisse de 40% d’émissions.

Si les mesures supplémentaires prévues dans le plan national énergie et climat (PNEC) sont introduites, la Commission s’attend à ce que le Portugal enregistre une réduction de 47%.

Le rapport publié aujourd’hui place ainsi le Portugal au premier rang de l’UE qui, dans son ensemble, et si les États membres ne prennent pas de nouvelles mesures, ne pourra pas atteindre en 2030 la réduction de 30% des émissions par rapport à 2005 stipulée par le Commission, restant pour les 19%.

Si les plans nationaux en matière d’énergie et de climat soumis par les États membres à la Commission sont respectés, l’exécutif communautaire considère que l’objectif sera atteint, prévoyant une baisse de 32% des émissions sur le continent par rapport aux niveaux de 2005.

Le rapport indique également qu’en 2019, les émissions de gaz à effet de serre dans l’ensemble de l’UE ont atteint le niveau le plus bas des trois dernières décennies, avec une baisse de 24% par rapport aux niveaux de 1990.

Dans un communiqué, le vice-président exécutif de la Commission européenne en charge du Pacte vert européen, Frans Timmermans, a déclaré que le rapport montre qu ‘”il est possible de réduire les émissions en développant l’économie”, mais que davantage d’efforts sont nécessaires.

“Le rapport d’aujourd’hui montre que nous devons intensifier nos efforts dans tous les secteurs afin d’atteindre notre objectif commun de neutralité carbone en 2050”, a souligné Timmermans.

La Commission espère que l’objectif de 30% de réduction des émissions pour 2005 sera atteint collectivement par les États membres de l’UE, ce qui permettra à certains pays de ne pas atteindre cet objectif s’ils sont compensés par d’autres.

En ce sens, un règlement intitulé «Partage des efforts» a été rédigé qui stipule des objectifs nationaux permettant au bloc, dans son ensemble, d’atteindre les 30% prévus.