Bonne surprise pour Bercy, la mise en place du prélèvement à la source de l’impôt sur le revenu a permis d’améliorer le taux de recouvrement.

Impôt à la source

La mise en place du prélèvement à la source de l’impôt sur le revenu a permis d’améliorer le taux de recouvrement, avec pour conséquence d’apporter deux milliards d’euros supplémentaires à l’État cette année, soit davantage que prévu initialement, a annoncé mercredi le ministre de l’Action et des Comptes publics Gérald Darmanin.

“Sans augmenter (le) taux d’impôt, par le recouvrement (…), on a récupéré un milliard de plus que ce qu’on avait prévu, c’est-à-dire deux milliards d’euros supplémentaires”, a-t-il annoncé sur France inter.

L’an dernier, la Cour des comptes était incertaine du résultat

Gérald Darmanin avait précisé en juillet que la mise en oeuvre de cette réforme, effective depuis le 1er janvier dernier, avait permis à l’État d’engranger un peu plus de 1 milliard d’euros de recettes supplémentaires d’impôt sur le revenu sur l’ensemble de l’année 2019.

La Cour des comptes avait estimé l’an dernier que l’instauration de ce nouveau mode de collecte de l’impôt pourrait se traduire en 2019 par un gain ou une perte de deux milliards d’euros sur les recettes fiscales de l’impôt sur le revenu.