Les quelque 8 000 employés de Coca-Cola en Allemagne gagnent plus d’argent après une convention collective. Pour l’année 2019, ils recevront 120 euros bruts par mois en plus, l’année suivante, 90 euros supplémentaires par mois.

In-den-vergangenen-Wochen-hatte-es-Warnstreiks-an-Coca-Cola-Standorten-gegeben-wie-hier-in-Berlin

La convention collective est valable pour deux ans, comme annoncé par Coca-Cola European Partners Allemagne et le syndicat food-plaisance-restaurants. Des grèves d’avertissement ont eu lieu sur les sites de Coca-Cola au cours des dernières semaines. Le syndicat avait encore augmenté la pression jeudi avant le quatrième round de négociations collectives à Berlin et menacé de rompre les négociations si les employeurs ne bougeaient pas.

L’accord prévoit également des améliorations des indemnités de formation (2019: 60 € / mois, 2020: 45 € / mois) et l’extension prématurée des conventions collectives structurelles, de travail et de semi-retraite jusqu’à la fin de 2020, comme l’ont indiqué les parties à la négociation collective.

A l’origine, le syndicat avait demandé une augmentation des cotisations de 180 euros par mois pour une durée d’un an prévue dans la convention collective. La société Coca-Cola European Partners Germany GmbH avait proposé 90 euros de plus par mois pour 2019 et une augmentation de 80 euros de plus pour 2020.

Le négociateur de NGG, Freddy Adjan, était satisfait. Les demandes de nouvelle flexibilisation des heures de travail ont été évitées.

Coca-Cola European Partners Germany est responsable de la mise en bouteille et de la distribution des boissons dans ce pays. Selon la société, il existe 16 sites de production dont le siège est à Berlin.