C’est un véritable cauchemar que vivent les habitants de la cité des Moulins, à Nice. Depuis des semaines, le parc de la préfecture est un lieu de rendez-vous de nombreux fêtards. Toutes les nuits, les résidents sont donc confrontés au bruit, aux bagarres et autres abus en tout genre. “Ils viennent de tout le département, se garent n’importe comment, font venir des DJ de Paris, font des barbecues géants, le tout sans masque ni gestes barrières”, explique un habitant à Nice-matin. Des événements qui se déroulent depuis longtemps, mais qui sont devenus plus importants avec l’arrivée des vacances d’été.

Samedi 31 juillet, la police a même dû intervenir pour évacuer une centaine de fêtards. “C’est tous les samedis soir, voire trois jours d’affilée quand ils sont en forme”, témoigne un autre riverain excédé. “On ne dort plus, on ne sort plus le samedi soir, on ne vit plus”, ajoute un autre témoin auprès du quotidien régional. “Ces soirées sont connues dans tout Nice […] le bordel, la musique qui résonne, les filles dévêtues, les cris… et quand ils ont bien bu, ils se mettent en mode bagarre”, ajoute-t-il.

La peur du drame

L’inquiétude a gagné depuis longtemps les habitants dont certaines évoquent des “couteaux” sortis en fin de soirée lorsque les convives sont alcoolisés. D’ailleurs, des riverains font le lien entre ces fêtes et le drame survenu, début juillet, sur une plage à Golfe-Juan : “La dernière fois que la police les a délogés du parc de la préfecture, début juillet, ils sont allés sur une plage à Golfe-Juan, il y a une énorme bagarre et un homme est mort”.

Les habitants de la cité des Moulins craignent qu’un tel drame ne touche leur quartier. Ils appellent les autorités à faire cesser ces rassemblements, à la fois pour leur sécurité, mais également pour mettre fin à ce cauchemar qui les empêche, depuis longtemps, de dormir sur leurs deux oreilles.