En Australie, la ville de Sydney, confinée depuis déjà trois semaines, va subir des restrictions supplémentaires. Les autorités, qui ne parviennent pas à faire diminuer le nombre de nouveaux cas, ont pourtant jusqu’à présent réussi à éviter une explosion des contaminations au variant delta. Mais dans ce pays qui a choisi la stratégie du zéro Covid et où la campagne de vaccination avance très lentement, le seul résultat qui vaille, c’est l’élimination

Après une semaine à 100 nouveaux cas par jour, les autorités en Nouvelle-Galles du Sud ont décidé d’appliquer un nouveau tour de vis… A partir du dimanche 18 juillet, seuls les commerces essentiels pourront rester ouverts ; tous les chantiers de construction sont mis en pause, tout comme les services de nettoyage ou les travaux de réparation à domicile s’ils ne présentent pas un caractère d’urgence.

Le régime est plus drastique encore pour les habitants de trois quartiers du sud-ouest de Sydney, qui concentrent plus de 80% des cas de Covid. À l’exception de ceux qui travaillent dans le domaine de la santé, plus personne n’a le droit de quitter ses quartiers… Fin juin déjà, Sydney avait été confinée entièrement avec l’arrivée du variant Delta.

La situation pourtant, est loin d’être hors de contrôle. On recense environ 1000 cas depuis l’apparition de ce nouveau foyer épidémique, le 15 juin dernier, 75 personnes sont actuellement hospitalisées, dont 18 en soins intensifs. Et jusqu’à présent, seulement deux personnes sont décédées, toutes deux âgées de plus de 80 ans.

Mais pour les autorités, il n’y a pas d’autre solution possible. Du moins pas tant que l’Australie ne disposera pas de vaccins en quantité suffisante. Le gouvernement n’avait commandé dans un premier temps que des vaccins presque exclusivement auprès d’AstraZeneca avant de décréter qu’il n’était recommandé que pour les personnes de plus de 60 ans. Les stocks limités de vaccins Pfizer ont alors été pris d’assaut. A ce jour, à peine 11% de la population est totalement vaccinée.

Compilé par le personnel du Conseil du PECO