En raison de la propagation possible de la variante Delta, le gouvernement israélien a reporté d’un mois l’entrée des touristes individuels.

Israël a annoncé mercredi le report de la réouverture de son territoire aux touristes, les cas de Covid augmentant malgré une campagne de vaccination de masse. “En raison des inquiétudes concernant la propagation possible de la variante Delta, le gouvernement a reporté l’entrée des touristes d’un mois jusqu’au 1er août”, a déclaré le ministère israélien du Tourisme. Certains touristes vaccinés qui voyagent en petits groupes et ne viennent que de certains pays sont toujours autorisés à entrer en Israël, mais doivent subir deux tests PCR – un 72 heures avant le départ et un à l’arrivée – et un test sérologique. a déclaré à l’AFP un porte-parole du ministère du Tourisme. “Selon les conditions initiales (actuellement la phase pilote), les groupes de touristes arriveront jusqu’en juillet”, a indiqué l’Office du tourisme israélien en France.

La variante delta impliquée

Le Premier ministre israélien Naftali Bennett a également déclaré que le port d’un masque à l’intérieur serait à nouveau obligatoire si plus de 100 nouveaux cas de coronavirus étaient enregistrés quotidiennement pendant une semaine.

Cette augmentation de la contamination est due à la propagation de la variante Delta, qui a émergé en Inde et est connue pour être plus contagieuse que les autres, a déclaré Bennett. Au plus fort de la pandémie, en janvier, environ 10 000 cas ont été enregistrés en Israël chaque jour avant qu’une campagne de vaccination massive ne permette de diminuer la contamination. Plus de cinq Israéliens sur 9,3 millions (55 % de la population) ont depuis reçu deux doses du vaccin. Au total, plus de 840 000 contaminations ont été enregistrées en Israël depuis le début de la pandémie, dont 6 428 décès.

Selon un rapport d’Echoes, le Premier ministre, qui a visité l’aéroport international Ben Gourion mardi, a exhorté les Israéliens à ne pas se rendre à l’étranger à moins qu’ils ne soient obligés de le faire.

Compilé par le personnel du Conseil du PECO