Amazon.com embauchera 3500 Canadiens pour travailler dans les espaces qu’il ouvre et agrandit en Colombie-Britannique et en Ontario.

Le géant du commerce électronique a révélé lundi que 3000 des embauches auront lieu à Vancouver, où il accroît sa présence, et 500 autres à Toronto, qui abrite un nouvel espace de travail Amazon.

Jesse Dougherty, vice-président d’Amazon et responsable du site de Vancouver, a déclaré que la société souhaitait offrir des emplois au Canada parce que le pays possède une quantité « énorme » de talents technologiques avec qui l’entreprise souhaite travailler sur leur propre territoire.

Les nouveaux emplois incluront des postes d’ingénieurs en développement de logiciels, de concepteurs d’expérience utilisateur, de spécialistes de la parole qui travailleront à rendre Alexa plus intelligente, des architectes de solutions infonuagiques et des responsables des ventes et du marketing.

La majeure partie des emplois seront situés au Post, un immeuble de Vancouver où Amazon utilisera 63 000 mètres carrés supplémentaires de bureaux. D’ici 2023, l’entreprise utilisera 18 étages qu’il louera dans la tour nord du bâtiment, et 17 dans la tour sud.

Vancouver a longtemps été considérée comme un avant-poste canadien attrayant pour les entreprises en raison de sa proximité avec les États-Unis et les principaux pôles technologiques, notamment Silicon Valley et le siège social d’Amazon, à Seattle.

L’entreprise accueillera également de nouveaux travailleurs à Toronto, où elle louera 12 000 mètres carrés sur cinq étages dans un immeuble du 18, rue York, non loin des investisseurs sur Bay Street. Elle espère que les travailleurs seront dans le bâtiment l’été prochain.

L’intérêt renouvelé d’Amazon pour la main-d’œuvre canadienne et sa présence au pays survient après qu’elle eut concentré l’essentiel de ses efforts sur son réseau de 16 centres de distribution _ 13 déjà en service et trois autres à venir à Hamilton, Ajax et Ottawa, en Ontario.