L’Australie a dépassé les 25000 cas de COVID-19 mardi, a fait basculer le jalon par la récente épidémie dans l’État de Victoria et a suscité un avertissement des autorités concernant la baisse du nombre de tests.

L’Australie a enregistré 151 nouvelles infections au cours des 24 dernières heures, contre 121 la veille, Victoria étant responsable de la majeure partie des cas et la Nouvelle-Galles du Sud représentant le reste.

Les chiffres quotidiens étaient bien en baisse par rapport au sommet de la deuxième vague australienne de plus de 700 en une seule journée plus tôt ce mois-ci, mais les responsables se sont déclarés préoccupés par une baisse du nombre de personnes se présentant aux tests COVID-19.

«Nous constatons une diminution de la quantité de tests … s’il vous plaît, si vous avez des symptômes, allez vous faire tester», a déclaré Alison McMillan, responsable nationale des soins infirmiers et obstétricaux, lors d’une conférence de presse télévisée à Canberra.

Depuis le début de la pandémie, les nouveaux cas ont atteint 25 067 cas, dont 525 décès.

Melbourne, la capitale de Victoria et la deuxième plus grande ville du pays, est l’épicentre de la recrudescence de l’épidémie. La ville est à un peu plus de la moitié d’un verrouillage strict de six semaines, qui oblige les résidents à rester chez eux à moins que ce ne soit pour des affaires essentielles. Les entreprises ont été contraintes de fermer et un couvre-feu nocturne a été imposé.

Le premier ministre Daniel Andrews tente de faire adopter une loi par le parlement de l’État pour prolonger d’une année la déclaration d’état d’urgence de Victoria, ce qui lui donne la possibilité de prolonger ou de réimposer les restrictions pendant cette période.

NOUVELLE ZELANDE TESTING BLITZ

Dans la Nouvelle-Zélande voisine, les responsables ont annoncé une campagne de dépistage alors qu’ils signalaient sept nouveaux cas de COVID-19 au cours des dernières 24 heures. Le ministre de la Santé Chris Hopkins a déclaré que 70 000 tests étaient prévus au cours de la semaine prochaine.

«Nous n’avons pas encore complètement identifié ce cluster, nous avons besoin que les gens passent ce test quand on le leur demande», a déclaré Hopkins à Wellington, faisant référence à un groupe de cas dans la ville d’Auckland qui, au début du mois, ont mis fin aux mois du pays. long terme sans cas transmis localement.

Le Premier ministre Jacinda Ardern a prolongé lundi un verrouillage à Auckland jusqu’à la fin de la semaine et a introduit le port obligatoire du masque dans les transports publics à travers le pays.