La Roumanie recevra des fonds importants du plan de relance de l’UE et prévoit d’utiliser cet argent pour investir dans les autoroutes, les soins de santé et l’éducation, a déclaré le président Klaus Iohannis le mercredi 3 juin.

Le président a expliqué que le projet de relance de la Commission européenne n’est pas définitif et sera négocié entre les chefs d’État et les parlements nationaux et le Parlement européen.

“Nous avons examiné toutes les opportunités. Nous investirons les fonds dans des projets qui sont très importants pour la Roumanie, pas seulement dans la reprise économique. Les entreprises auront également la possibilité d’utiliser les fonds. Nous investirons dans les autoroutes, les chemins de fer, dans les projets d’énergie durable. Nous améliorerons les systèmes publics, le financement [direct] pour le secteur public de la santé et le secteur de l’éducation. Nous sommes déterminés à lutter pour recevoir une allocation aussi substantielle que possible “, a déclaré Iohannis.

La première étape des négociations sur la question se déroulera du 18 au 19 juin, lors du Conseil européen, a-t-il expliqué.

La Commission européenne (CE) a proposé le 27 mai un important fonds de relance d’une valeur de 750 milliards d’euros pour aider les pays de l’Union européenne à faire face à la “crise sans précédent” provoquée par la pandémie de COVID-19.

La Roumanie obtiendrait une allocation de 33 milliards d’euros, représentant 4,4% de la valeur totale de ce fonds, selon un document officiel présenté par la CE. Cependant, la Roumanie devra également contribuer environ 12 milliards d’euros au nouveau fonds. Ainsi, la somme nette que la Roumanie pourrait recevoir grâce à cet instrument s’élèverait à 21 milliards d’euros, le cinquième plus élevé de tous les États membres de l’UE.