La Turquie vise à injecter environ 20 milliards de lires (2,81 milliards de dollars) de nouveaux capitaux dans trois banques d’État – Ziraat Bank, Halkbank et Vakifbank – dans les prochains jours, ont déclaré vendredi deux sources bancaires à Reuters.

Les banques turques disposent de réserves de capitaux relativement élevées, bien que les prêteurs d’État détiennent généralement moins que leurs homologues privés. Ils subissent une pression accrue pour prêter face à la pandémie de coronavirus qui fait basculer l’économie de la Turquie dans ce qui devrait être sa deuxième récession en moins de deux ans.

“Nous nous attendons à ce qu’un règlement nécessaire soit annoncé et publié la semaine prochaine pour augmenter le capital des banques d’État”, a déclaré l’une des sources, qui ont toutes deux demandé l’anonymat.

“L’augmentation de capital se situera aux alentours de 5 à 7,5 milliards de lires pour chaque banque d’État, pour un total d’environ 20 milliards de lires”, a indiqué la source.

Les actions de Halkbank ont ​​augmenté d’environ 2,5% et celles de Vakifbank de 1,5% à 14h00 GMT, tandis que le principal indice boursier et l’indice bancaire d’Istanbul ont baissé de 0,6% chacun.

Les analystes ont déclaré que les actions bancaires avaient été dopées par les attentes de capitaux frais. Ziraat n’est pas cotée.