Tout simplement parce qu’un pays a un gouvernement dirigé par des femmes, cela ne signifie pas qu’elles n’auront pas le dos des hommes. Le gouvernement finlandais, dirigé par le Premier ministre de 34 ans, Sanna Marin, vient d’annoncer une politique de congé payé égalisé pour les mères et les pères des nouveau-nés. Les nouvelles mères et les nouveaux pères se verront respectivement accorder sept mois de congé de maternité et de paternité, pour un total de 14 mois de congé payé. Un parent enceinte recevra également un mois d’allocation de grossesse avant la naissance de l’enfant.

La politique vise à éliminer les préjugés sexistes en matière de congés payés pour les nouveaux parents. Auparavant, quatre mois de congé payé étaient accordés aux mères, tandis que les pères ne bénéficiaient que de deux mois. Les parents pourront également transférer 69 jours de leur propre congé à leur partenaire, pour une flexibilité ultime, et les parents célibataires pourront utiliser les 14 mois pour eux-mêmes.

Les États-Unis voudront peut-être en prendre note. Selon un rapport de l’UNICEF de 2019 qui a étudié 31 pays riches, les États-Unis étaient le seul pays sans politique nationale de congé payé pour les nouveaux parents.

“Je pense que le rêve américain peut être mieux réalisé dans les pays nordiques, où chaque enfant, peu importe son origine ou celle de sa famille, peut devenir n’importe quoi, car nous avons un très bon système éducatif”, a déclaré Marin au Washington Post. «Nous avons un bon système de soins de santé et de protection sociale qui permet à n’importe qui de devenir quoi que ce soit. C’est probablement l’une des raisons pour lesquelles la Finlande est classée comme le pays le plus heureux du monde. »