Oravitza-Caras-Severin-Romania

La pollution de l’air réduit l’espérance de vie de plusieurs mois et les Roumains sont parmi les plus touchés, selon le rapport mondial Lancet Countdown sur les relations entre santé et changement climatique.

Le rapport indique que l’air toxique raccourcit la vie des Roumains, des Hongrois et des Polonais de plus de huit mois, a rapporté le quotidien local Hotnews.ro. En comparaison, la moyenne de l’UE est de 5 à 7 mois.

Le rapport Lancet Countdown 2019 sur la santé et le changement climatique montre que le changement climatique affecte déjà la santé des enfants dans le monde et conditionnera le bien-être de toute la génération si le monde n’atteint pas les objectifs de l’Accord de Paris visant à limiter le réchauffement climatique en dessous 2 degrés Celsius.

La pollution de l’air est déjà dangereusement élevée dans 90% des villes et affectera sérieusement la santé des nouveau-nés, indique le rapport. Au fur et à mesure que les enfants grandissent, l’insécurité alimentaire augmente et les enfants seront touchés par la malnutrition.