Le navire de croisière “Viking Sky”, qui s’est écrasé au large de la côte norvégienne, a atteint le port de Molde sans incident. Auparavant, 460 personnes avaient été volées à terre.

 

viking-sky-107__v-videowebl

Fin glamour d’un voyage dramatique: plus de 24 heures après l’appel d’urgence, le navire de croisière en détresse Viking Sky, avec des centaines de personnes à bord, est arrivé en toute sécurité dans un port norvégien. Le “ciel des vikings” a atterri dans l’après-midi sur une jetée de la petite ville de Molde, comme le montre la télévision norvégienne. Les quelque 900 personnes restantes, qui avaient passé la nuit à bord du navire, étaient initialement restées à bord du navire.

Littoral avec des îles et des récifs
Le “Viking Sky” était en détresse samedi après-midi dans la section côtière de Hustadvika. Le navire était en route de Tromsø, dans le nord de la Norvège, à Stavanger, dans le sud, lorsqu’il a lancé un appel d’urgence. Il y avait eu des problèmes avec le moteur. L’étendue de la côte est considérée comme dangereuse car il y a de nombreuses petites îles et récifs. Par vent fort et par vagues, le navire a dérivé vers la côte.

Les passagers ont pris des photos
Selon les informations de navigation, 915 passagers et 458 membres d’équipage se trouvaient à bord du navire, long de 227 mètres. Les passagers ont diffusé des images de l’intérieur du navire sur des réseaux en ligne. Vous pouvez voir des fauteuils, des tables et des plantes en pot glisser sur le sol dans le bateau qui se balance lourdement. D’autres vidéos montrent des passagers avec des gilets de sauvetage en attente d’être sauvés.

Peu de temps après, l’équipage a réussi à redémarrer l’un des quatre moteurs, à éjecter l’ancre et à stabiliser le navire à deux kilomètres de la côte. Puis une opération de sauvetage spectaculaire des passagers a été lancée: ils ont été tirés individuellement à l’aide d’hélicoptères.

Mémoire de “Titanic”
“Je n’ai jamais rien ressenti d’aussi effrayant”, a raconté une passagère après son sauvetage. “J’ai prié pour la sécurité de toutes les personnes à bord”, a-t-elle déclaré à la télévision norvégienne. Le vol en hélicoptère avait été “horrible”. “Le vent était comme une tornade.”

Un autre passager a déclaré que la situation lui rappelait le “Titanic”. Le meilleur mot pour cela est «surréaliste», a-t-il déclaré. Par des vagues d’un mètre de haut, de l’eau avait pénétré dans le navire, qui avait des tables, des chaises et des personnes déchirées. “J’ai avoué que ma femme était assise devant moi et que tout à coup elle était partie, je me suis dit: c’est la fin.”

460 personnes ont été amenées à terre
L’opération de sauvetage a été lente. Au milieu de la matinée, selon les secouristes, 460 personnes ont été amenées à terre. Pour les secouristes, une salle d’urgence a été aménagée dans un gymnase de la côte. 17 d’entre eux ont été emmenés à l’hôpital. Trois des blessés ont apparemment subi de graves fractures.

Comme l’a appris l’agence de presse allemande, il y avait aussi deux femmes allemandes parmi les passagers, elles avaient 74 ans et 66 ans. Selon un porte-parole, on ignore s’ils ont été emmenés du navire la nuit ou s’ils ont été embarqués dimanche. La Croix-Rouge a déclaré que beaucoup de passagers étaient traumatisés. Ils seraient psychologiquement soignés sur terre.

Dimanche, trois des quatre moteurs du “Viking Sky” fonctionnaient à nouveau, selon un porte-parole des services d’urgence. Le navire pouvait donc conduire avec sa propre force et était dirigé par deux remorqueurs situés à environ 80 kilomètres du port de Molde.

Les Vikings évitaient la zone
Le “Viking Sky” est exploité depuis 2017 par la compagnie de transport norvégienne Viking Ocean Cruises. Les passagers venaient de 18 pays, la plupart du Royaume-Uni et des États-Unis. Dans le Hustadvika, long d’environ 20 km, il y avait déjà plusieurs naufrages. Les Vikings avaient déjà évité la zone et transporté leurs bateaux d’un fjord à l’autre.