Slovaquie : comment faire face aux déchets

La Slovaquie est à la traîne en matière de recyclage et de réduction des déchets, mais des exemples d’autres pays, notamment les Pays-Bas, aident la Slovaquie à mettre en œuvre des stratégies de réduction des déchets.

new-recycle-center-078

La société Heineken, par exemple, essaie de réduire la quantité de déchets non recyclables qu’elle produit et d’atteindre la plus grande quantité possible de déchets recyclés.

Pour atteindre cet objectif, la brasserie applique un système efficace de tri des déchets, qui consiste en un système complexe de formation et d’information des employés, de contrôles et en recherchant de nouvelles approches et solutions pour traiter les déchets. Ils recyclent actuellement jusqu’à 99% des produits secondaires, des emballages et des déchets industriels.

La position de la Slovaquie n’est pas bonne

Globalement, la Slovaquie est toujours à la traîne du reste de l’Union européenne en matière de recyclage et de tri des déchets. Les données d’Eurostat indiquent qu’en 2016, environ 67% des déchets urbains ont été mis en décharge, alors que seulement 23% ont été recyclés.

En outre, le pays figure parmi les États membres de l’UE qui risquent de ne pas atteindre l’objectif de recyclage de 50% des déchets fixé pour 2020, comme l’indique le rapport d’alerte publié par la Commission européenne à la fin du mois de septembre. Afin d’aider les pays, la CE a recommandé des actions spécifiques à chaque pays pour combler le fossé.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :