Les usines 2.0 en Slovaquie se mettre à la page des nouvelles technologies

L’introduction des nouvelles technologies permet l’amélioration de la production, la réduction des pertes, en augmentant les qualifications pour les ouvriers travaillant sur le site.

digitalisation en slovaquie
De nombreuses start-ups se lancent sur ce secteur très porteur

Avec l’ensemble des outils présents sur le marché, on parle à présent de digitalisation des usines. Cela signifie que le responsable de site a la capacité d’avoir un aperçu d’ensemble, en direct en utilisant par exemple une tablette reliée à différents capteurs et serveurs de l’entreprise. Aussi, cela permet d’adapter la production par rapport à la demande, et de limiter le stock.

La collection des données demandent aussi son traitement en filtrant les données essentielles. Ces données peuvent être appliquées à la production elle-même, aux salariés (notamment les personnes intérimaires), le stock, le flux financier entre les achats et les ventes.

L’optimisation des entreprises correspondant aussi à la tendance de réduire globalement le personnel, de réduire les postes répétitifs demandant une main-d’œuvre moins qualifiée.

Le ministère de l’économie invite les jeunes slovaques à s’investir dans les start-ups proposant ce type de solutions, car c’est un secteur de croissance pour la Slovaquie. En effet, la spécialisation de ce métier requière une compétence unique des nouvelles technologies, qui est un nouveau corps de métier au regard du secteur automobile par exemple. Les deux sont complémentaires mais pas semblables. Avec la concurrence interne des constructeurs – Volkswagen, PSA, KIA, Jaguar, et les nombreux sous-traitants – la volonté est aussi d’externaliser les services d’optimisation pour améliorer la production sur leurs sites. Grâce à des fonds européens, le ministère de l’économie propose des récompenses pour les projets les plus innovants présentant un potentiel économique.

Laisser un commentaire

%d bloggers like this: