L’inflation ne se constate pas qu’à la pompe. Elle devrait également se manifester au péage. Les principaux réseaux autoroutiers devraient à nouveau augmenter leurs tarifs d’environ 2 % au 1er février prochain, selon des chiffres du ministère des Transports consultés par l’AFP. Une augmentation qui ferait suite à une hausse de 0,44 % début 2021.

Parmi les principaux réseaux autoroutiers, ASF (Autoroutes du Sud de la France) prévoit de relever ses tarifs de 2,19 % et APRR (Autoroutes Paris-Rhin-Rhône) de 2,05 %. Ces chiffres, confirmés par les sociétés d’autoroute, doivent encore être formellement approuvés par le gouvernement. Tous les ans, les tarifs des péages sont revus en fonction de l’inflation et des chantiers entrepris sur le réseau autoroutier.

Des tarifs tirés par l’inflation

L’inflation, qui n’était que de 1,2 % en juillet, a atteint 2,8 % en novembre, tirée par l’envolée des prix de l’énergie et la hausse des prix des produits manufacturés, selon l’Insee. « Les tarifs de péage au 1er février 2022 n’augmenteront pas plus que l’inflation », a souligné une source proche des concessionnaires.

Début 2019, en pleine contestation des « gilets jaunes », le gouvernement avait demandé et obtenu une réduction de 30 % des tarifs pour les conducteurs réguliers, à défaut d’une baisse pour tous. L’idée de geler les tarifs des péages, comme cela avait été fait en 2015, avait été écartée par le gouvernement, parce qu’il aurait fallu le rattraper ultérieurement.