Vendredi soir en gare de Tchita (Чита), petite ville de Transbaïkalie à 6.198 kilomètres par les rails de l’infatigable Moscou. Ici, tout est beaucoup plus calme et je me dirige vers la gare (вокзал) pour prendre mon train (поезд).

Deux jours de trajet à bord du Transsibérien pour faire 2.300 kilomètres : quand je serai arrivé, le week-end qui vient à peine de commencer sera déjà fini. Je me rends à Khabarovsk (Хабаровск), capitale de l’Extrême-Orient russe.

En attendant le départ, je prépare mon petit guide de conversation en russe. C’est l’occasion de réviser mon vocabulaire pour pouvoir discuter avec mes compagnons de route. Quand on passe autant de temps enfermé dans un wagon, parler pour ne pas devenir fou est la meilleure chose à faire !

La provodnitsa (проводница), chef de compartiment accueille les passagers sur le quai. Паспорт, пожалуйста! Passeport, s’il vous plaît ! demande-t-elle. Вот! Voilà ! Je lui montre le document et gagne le droit de monter pour rejoindre ma couchette. Mon voisin est déjà installé. Здравствуйте! Bonjour ! Je veille à bien rouler le r, je n’ai pas envie de me faire démasquer dès le premier mot. Il me salue à son tour et me pose cette question : Куда вы едёте? Où allez-vous ? En russe, comme en français, le vouvoiement (вы ) est de rigueur. Я еду в Хабаровск, je vais à Khabarovsk. Ce genre de questions revient souvent. Il faut être particulièrement prudent en russe, où il existe trois mots pour dire où :

  • Куда veut dire où quand on exprime une direction : Куда вы едёте? Où allez-vous ?
  • Где veut dire où quand on n’exprime aucun mouvement : Где вы живёте? Où habitez-vous ? C’est cette question que je pose à mon voisin. Il répond qu’il habite à Khabarovsk, Я живу в Хабаровске.
  • Откуда, « troisième où », indique la provenance : Откуда вы? D’où venez-vous ?

C’est justement ce que veut savoir le Russe. Il a dû percevoir un accent étranger.

– Я француз. (Je suis Français.)

– Француз? Из Франции? (Français ? De France ?)

– Да, конечно. (Oui, bien sûr.)

– Как вас зовут? (Comment vous appelez-vous ?)

Je me présente (Меня зовут… / Je m’appelle…) et lui demande son prénom.

– Очень приатно. (Enchanté.) А что вы делаете в России? (Et que faites-vous en Russie ?) Вы студент? (Vous êtes étudiant ?) Вы здесь работаете? (Vous travaillez ici ?)

– Нет, я путешествую. (Non, je voyage.)

– Путешествуете в России? Почему? (Vous voyagez en Russie ? Pourquoi ?)

Dès qu’on voyage en-dehors de Moscou et Saint-Pétersbourg, cette question jaillit immanquablement.

– Потому что мне нравится Россия. Это прекрасная и огромная страна. (Parce que j’aime la Russie. C’est un pays magnifique et gigantesque.)

– Вы понимаете по-русски? (Vous comprenez le russe ?)

– Я немного говорю по-русскии. Это очень красивый язык. (Je parle un peu russe. C’est une très belle langue.)

– А как вы выучили русский? (Et comment avez-vous appris le russe ?)

– Я учил с Баббел. (J’ai appris avec Babbel.)

– Баббел? Что это такое? (Babbel ? Qu’est-ce que c’est ?)

– Это приложение. (C’est une appli.)

Il vient de me sourire. Il suffit de quelques mots pour nouer le contact : évoquer la France qui fait rêver les Russes et exprimer en retour son intérêt pour le plus grand pays du monde — et sa langue.

Vocabulaire : француз / француженка = Français / Française (nationalité), французский / французская = français / française (adjectif), конечно = bien sûr, что вы делаете ? = que faites — vous ?, студент = étudiant, я работаю = je travaille, я путешествую = je voyage, я (не) говорю по-русскии = je (ne) parle (pas) russe, почему? = pourquoi ? потому что = parce que

Mon voisin sort des biscuits de son sac et les partage avec moi. Il sort ensuite du café et me propose une tasse. Un rituel bien connu des passagers du Transsibérien, qui n’échangent pas que des mots :

– Хотите кофе? (Voulez-vous du café ?)

– Нет, спасибо, не хочу. Я не люблю кофе. (Non, merci, je n’en veux pas. Je n’aime pas le café.)

– Тогда, чай хотите? (Donc, vous voulez du thé ?) У меня тоже есть чай, если хотите. (J’ai aussi du thé, si vous voulez.)

– Да, спасибо. Я люблю чай. (Oui, merci. J’aime bien le thé.)

Il me donne un sachet. Вот. (Voilà.)

Vocabulaire : мне (не ) нравится / я (не) люблю = j’aime (je n’aime pas), хотите… ? = voulez-vous… ? я хочу = je veux, у меня есть… = j’ai…

Autour du thé et des biscuits, la conversation en russe peut se poursuivre. En cas de blocage, il me suffit de dire я не понимаю je ne comprends pas ou я не знаю je ne sais pas.