Le taux de hausse annuel des prix des biens et services à la consommation dans la zone euro est tombé à presque zéro en mai, son plus bas niveau depuis 2016. La principale raison de cette faible inflation est la baisse des prix de l’énergie.

Selon les dernières données d’Eurostat, l’office statistique de l’Union européenne, publiées mercredi, le taux d’inflation annuel de la zone euro (dont 19 États membres de l’Union européenne) était de 0,1% en mai, ce qui représente une baisse de 0,2% par rapport au précédent. mois. Comparativement, ce taux était de 1,2% en 2019.

Au cours des cinq derniers mois, le taux d’augmentation des prix des biens et services à la consommation a évolué comme suit: il était de 1,4% en janvier, 1,2% en février, 0,7% en mars et 0,3% en avril.

Le taux d’inflation de la zone euro était de 1,4% sans les prix de l’énergie, et le taux d’inflation de base était de 0,9% sans les prix de l’énergie, des aliments, de l’alcool et du tabac.

Dans les États membres de l’UE, les prix à la consommation ont augmenté de 0,6% en mai. Cependant, cela reflète toujours une tendance à la baisse. En décembre 2019, le taux d’inflation annuel dans l’UE était de 1,6%, qui a stagné jusqu’en février, puis il est tombé à 1,2% en mars et à 0,6% en avril.

«Les taux annuels les plus bas ont été enregistrés en Estonie (-1,8%), au Luxembourg (-1,6%), à Chypre et en Slovénie (tous deux -1,4%). Les taux annuels les plus élevés ont été enregistrés en Pologne (3,4%), en Tchéquie (3,1%) et en Hongrie (2,2%). Par rapport à avril, l’inflation annuelle a baissé dans vingt États membres, est restée stable dans deux et a augmenté dans cinq. »

L’objectif principal de la Banque centrale européenne est de maintenir la stabilité des prix et de maintenir l’inflation en dessous de 2% ou proche de ce chiffre. Le taux d’inflation annuel dans la zone euro n’a pas atteint 2% depuis octobre 2018.