La Roumanie commencera à assouplir son verrouillage national par étapes à partir du 15 mai, mais les citoyens devront porter des masques de protection dans les espaces clos et les transports publics, a déclaré mercredi le président Klaus Iohannis.

L’État de l’Union européenne, qui a signalé 9 710 cas de coronavirus et 508 décès, a imposé l’état d’urgence le 16 mars et l’a prolongé jusqu’au 15 mai. Pendant ce temps, les Roumains ne pouvaient voyager que pour leur travail et leurs besoins essentiels.

Iohannis a déclaré que la liberté de mouvement individuelle sera restaurée, tandis que les grands rassemblements publics resteront interdits.

“N’imaginez pas que tout redeviendra normal après le 15 mai”, a averti Iohannis. «Certaines restrictions subsisteront. À mesure que les mesures seront annulées, la responsabilité personnelle de chacun d’entre nous augmentera. »