Ils occupent maintenant 11 places dans la capitale.

tracteur slovaquie

 

 

Les agriculteurs sont rentrés à Bratislava avec des tracteurs. Après une traversée protégée qui a débuté le 18 février, ils sont arrivés à Bratislava le matin du 19 février, accompagnés par la police.

“140 machines agricoles sont arrivées à Bratislava, dont 100 sont des tracteurs”, a déclaré Patrik Magdoško de l’Initiative des agriculteurs, cité par le journal TASR.

Les agriculteurs ont également manifesté à Bratislava l’été dernier.

La digue de Tyršovo Nábrežie est devenue une plaque tournante pour la manifestation des agriculteurs, mais elle est également dispersée sur 11 places à travers la capitale. Les représentants des arpenteurs et des forestiers ont également soutenu la manifestation.

Les agriculteurs sont venus discuter de la consolidation des terres, comment un agriculteur peut obtenir la terre et comment l’agence de paiement agricole (PPA) gère et ignore les droits de propriété. Ils ont l’intention de rencontrer le gouvernement le 20 février.

La consolidation des terres est un problème
“Nous voulons participer au processus de remembrement des terres”, a déclaré Magdoško, cité par TASR. “Empêcher la consolidation de la terre de notre peuple, qui est le plus gros problème.”

La consolidation des terres a cessé en 2009, ce qui n’a pas aidé non plus les agriculteurs, car l’état de la propriété est devenu flou, a déclaré ubomír Bulla de Trebišov.

Une invitation du Premier ministre Pellegrini
Le Premier ministre Peter Pellegrini (Smer) a invité les agriculteurs mécontents à rencontrer le gouvernement le 20 février.

“Je les invite à venir au bureau du gouvernement où ils pourront me présenter leurs problèmes, ainsi qu’à tous les ministres”, a-t-il déclaré, cité par TASR.

Les agriculteurs ont accepté l’invitation.

“Notre objectif était de nous asseoir à la table ronde et de parvenir à un consensus”, a déclaré Magdoško, cité par TASR.

Une nouvelle réforme, qui aurait dû être adoptée il y a 20 ans, est nécessaire, a-t-il ajouté.

La ministre de l’Agriculture, Gabriela Matečná (Parti national slovaque), estime que la manifestation a un caractère politique. En revanche, Pellegrini s’est déjà engagé à ce que le gouvernement adopte un document important concernant le remembrement.