Huawei verse 260 millions d'euros à ses employés
Huawei verse 260 millions d’euros à ses employés – Pixabay

Huawei travaille dur sur des alternatives aux produits américains en raison des sanctions imminentes. Ses employés auraient récompensé la société chinoise par un versement de 260 millions d’euros.

Le groupe de technologie chinois Huawei aurait apparemment versé environ 260 millions d’euros à ses employés pour renforcer son indépendance technologique par rapport aux États-Unis. Cela provient d’un message du département des ressources humaines de Huawei au personnel, que l’agence de presse Reuters a pu voir.

En conséquence, la somme a été versée aux employés qui ont aidé à trouver et à développer des alternatives aux composants américains. En outre, le salaire de ce mois a été doublé pour presque 190 000 employés, a déclaré un porte-parole de l’entreprise.

La société chinoise subit de fortes pressions du gouvernement américain dirigé par Donald Trump. En mai, il a interdit à presque toutes les entreprises américaines de coopérer avec Huawei et a imposé des sanctions.

De graves allégations des États-Unis

Les États-Unis ont inscrit sur la liste noire Huawei en mai pour son entrée en vigueur le 19 novembre. Les États-Unis craignent que le fournisseur d’équipements de télécommunications autorise l’espionnage. Huawei rejette les allégations d’espionnage. Cela rendrait illégal pour la filiale américaine de Huawei de transmettre certaines technologies à la société mère. De plus, les entreprises américaines ne sont plus autorisées à faire affaire avec Huawei. C’est un problème pour le deuxième plus grand fabricant de smartphones au monde, car le système d’exploitation Android de Google est exécuté sur leurs appareils.