16 expressions françaises québécoises qui confondent les Américains

Le français québécois est un langage dynamique qui offre de nombreuses expressions inhabituelles, des termes d’argot et des tournures de phrases. Ces mots et expressions peuvent être déroutants, même pour les francophones d’autres pays, et encore moins pour les touristes anglophones qui tentent de se débrouiller lorsqu’ils se rendent dans des endroits tels que Montréal et Québec. Voici quelques phrases québécoises courantes qui démontrent à quel point la langue est inventive.

Quebecois

Faire le boss de bécosses
Les bécosses chez les Québécois se réfèrent aux toilettes. Être «le chef des toilettes» est une expression utilisée pour quelqu’un qui se prend pour le chef, qui a une directive injustifiée et un comportement autoritaire. Arrête de faire le boss de bécosses signifie que l’on demande à quelqu’un d’atténuer son caractère autoritaire. C’est aussi une insulte commune dans les cours d’école.

Avoir une montée de lait
Rappeler le flot de lait maternel d’une femme enceinte ou d’une nouvelle mère, au Québec, avoir une montée de lait (ou une montée de lait) signifie avoir une crise de colère ou d’indignation.

Se pogner le beigne
Le beigne signifie un beignet, une pâtisserie qui peut prendre de nombreuses significations chez les Québécois. Il peut s’agir du derrière, d’une main, ou d’un ventre de bière (la bédaine de bière). Se pogner signifie plus ou moins piquer. Par conséquent, «piquer le beignet» a une implication masturbatoire, mais signifie en réalité perdre du temps ou ne rien faire. Au Québec, vous entendrez peut-être quelqu’un dire «Arrête de te pogner le beigne!» Comme un moyen de dire à quelqu’un d’arrêter de rêver et de commencer à travailler.

Chauffer le char
Bien que les anglophones cherchent parfois à traduire directement chauffer le char par «chauffer le char», cette expression utilise le mot québécois pour voiture (char), et chauffer joue sur le mot «chauffeur». Ainsi, la phrase signifie «conduire la voiture.”

Avoir des croutes à manger
«Avoir des croûtes à manger» donne l’idée du manque d’expérience, avec beaucoup de travail à faire pour aller de l’avant, s’améliorer et faire mieux. «Croûtes» fait référence aux croûtes d’une miche de pain car les enfants ne veulent pas les manger.

Un peuple de porteur d’eau
Traduit grossièrement par «personnes qui portent de l’eau [radiateurs]», cette phrase a des racines historiques qui remontent à l’époque où il n’y avait pas de service public d’eau dans des villes comme Montréal. C’est une façon de parler de personnes qui n’ont pas un statut social élevé.

Je suis magané
Je suis magané peut indiquer «Je suis en désordre» ou même «Je suis foutu» en anglais, ce qui signifie que vous avez très faim. Cela peut également suggérer que vous êtes épuisé ou faire référence à un objet cassé, cassé ou en panne.

Être né pour un petit pain
Traduit comme “être né pour un chignon”, cette expression traduit l’idée de vivre une petite vie, née pour avoir peu et faire peu.

C’est tiguidou!
Vous ne trouverez probablement pas le mot étrange tiguidou dans le dictionnaire. Cette expression signifie “tout va bien!”

Ça a pas d’allure!
«Allure» en français n’a pas le même sens qu’en anglais, alors entendre cette phrase peut être déroutant pour les anglophones. Ça a pas d’allure peut être traduit directement par «ça n’a pas l’air beau», ce qui signifie en fait quelque chose du genre «ça n’a aucun sens!»

T’as pas rapport
“Vous ne signalez pas” n’a pas vraiment de sens en anglais, ce qui est tout à fait approprié, car c’est pas une relation, c’est une autre façon de dire “vous n’avez pas de sens.”

Tire toi une buche
«Tire toi une bouche» signifie «prends une bûche» ou assieds-toi, assieds-toi.

Il est sous raide
Bien que raide puisse signifier raide ou rigide, ou se référer à la pierre, il est sous raide (“il est sous la pierre” ou “il est raide”) signifie qu’il est totalement ivre.

A m’a chanter la pomme
Dans le sens de “il / elle me chante la pomme”, cette phrase signifie en fait qu’il / elle me parle ou me drague.

Tu me prends pour un poisson!
Traduit par “tu me prends pour un poisson”, cette phrase signifie plus ou moins “vous pensez que je suis stupide”.

Tu me prends pour une valise?!
La traduction littérale de cette phrase est “est-ce que tu me prends pour une valise?!”? Être pris pour une valise (soit prendre pour une valise) personne crédule qui croit tout ce qu’on leur dit. Une valise dans le sens d’un espace vide qui peut être rempli de n’importe quoi.

Laisser un commentaire

%d bloggers like this: