La Nouvelle-Zélande en retard pour la réduction des déchets plastiques

Selon une nouvelle étude, la Nouvelle-Zélande possède la meilleure qualité d’air, les énergies renouvelables et les espaces verts de la région Asie-Pacifique, mais sa consommation massive de plastique l’abaisse.

v636493683353870000-b496b407-1693-4933-95e2-a84f00c74a09-800

Le site Web de consommateurs basé à Singapour, ValueChampion, a publié sa liste des pays les plus respectueux de l’environnement de la région Asie-Pacifique.

Selon l’étude, les pays les moins verts en Asie-Pacifique étaient la Thaïlande et le Vietnam.

L’étude a classé les pays en fonction de la pollution, des gaz à effet de serre et des déchets plastiques, des technologies liées aux énergies renouvelables, de la préservation des espaces verts et de la promotion des transports en commun.

William Hofmann, analyste principal chez ValueChampion, a déclaré que le Japon occupait la première place du classement des pays les plus verts, car il occupait un rang élevé dans les sept catégories – en particulier dans les catégories de l’énergie, de la pollution de l’eau et des transports publics.

Les faibles niveaux de pollution de l’eau et de l’air de Singapour et ses systèmes d’énergie et de transport efficaces en ont fait le deuxième pays le plus vert. Cependant, davantage de sources d’énergie renouvelables étaient nécessaires.

L’Australie et la Corée du Sud se sont classées troisièmes, l’Australie étant peu polluée par l’eau. L’Australie s’est également classée en bonne position en raison de sa faible pollution atmosphérique, tandis que la Corée du Sud disposait d’un espace vert important et d’un système de train efficace.

“Bien que ces pays soient clairement les leaders en matière d’impact environnemental positif dans la région, les deux pays pourraient faire davantage pour réduire leurs émissions de gaz à effet de serre”, a déclaré Hofmann.

La Nouvelle-Zélande s’est classée au premier rang pour la qualité de l’air et les espaces verts, mais avant-dernier pour la consommation de plastique.

“… La Nouvelle-Zélande ferait bien de réduire sa consommation de plastique – le pays représentait en moyenne le deuxième déchet de plastique par jour (0,3 kg) par habitant de notre étude.”

A la fin de l’année dernière, la ministre déléguée à l’Environnement, Eugénie Sage, a confirmé que les sacs en plastique à usage unique seraient interdits en Nouvelle-Zélande d’ici à juillet 2019.

La Nouvelle-Zélande a également adhéré à l’engagement mondial pour une nouvelle économie des plastiques – un engagement mondial visant à s’attaquer aux causes profondes de la pollution par les plastiques.

Laisser un commentaire

%d bloggers like this: