La croissance annuelle des prix à la consommation s’est accélérée pour atteindre 3,0% en mars, a annoncé mercredi l’Office tchèque des statistiques. Il s’agit de la plus forte croissance des prix d’une année à l’autre depuis octobre 2012.

dsc-4483-resize_japa-shop-interior

La croissance des prix à la consommation en mars a été principalement due à la hausse des coûts des produits de première nécessité, tels que la nourriture, le loyer des ménages, l’eau et l’électricité. Au contraire, les prix des vêtements et des télécommunications ont baissé en valeur annuelle.

Les résultats ont dépassé les attentes des analystes.

En février, les prix à la consommation ont augmenté de 2,7% en valeur annuelle. En comparaison mensuelle, les prix à la consommation ont augmenté de 0,2% en mars, principalement en raison du prix de l’électricité.

La croissance d’une année sur l’autre provient principalement de la hausse des prix des aliments et des boissons non alcoolisées. Le prix des pommes de terre a augmenté de 74,5%, celui du pain et des céréales de 3,3% et celui du beurre de près de 9%. Les prix des fruits, des œufs et du sucre ont toutefois baissé et leur déclin d’une année à l’autre s’est ralenti.

Selon l’Office tchèque des statistiques, le marché du logement a été le principal facteur d’influence sur la hausse en mars de la hausse des prix à la consommation en mars. Les loyers des ménages ont augmenté de 3,6%, tandis que les coûts d’approvisionnement en eau et de collecte des eaux usées ont augmenté de 2,6% et ceux de gaz naturel de 3,6%.

Les prix de l’électricité ont également augmenté de près de 12% et ceux de l’énergie thermique de 4,5%. Dans les transports, les prix des carburants ont accéléré leur hausse pour atteindre 2,1%.

Les prix des biens et des services ont également affecté l’augmentation globale des prix: les prix des services de bien-être ont augmenté de 4,1% et les prix des services d’assurance et des services financiers de 4,8%. Les prix des services de restauration ont augmenté de 4,0%, tandis que les services d’hébergement de 2,9%.

En mars, les prix à l’exportation ont augmenté de 3,4%, alors que les prix à l’importation ont augmenté de 3,3%. La tendance de l’indice mensuel des prix à l’exportation a été essentiellement affectée par la hausse des prix des machines et du matériel de transport, a annoncé mercredi l’Office tchèque des statistiques.