Selon un rapport d’Eurostat, tous les élèves du premier cycle du secondaire (100%) en Roumanie apprennent au moins une langue étrangère et 95,2% d’entre eux apprennent au moins deux langues, parmi les pourcentages les plus élevés de l’Union européenne.

transylvania-college

Moins de 60% des 17,6 millions d’élèves du premier cycle du secondaire dans l’UE étudiaient deux langues étrangères ou plus en 2015, le Luxembourg (100%), la Finlande (98,4%), l’Italie (95,8%), l’Estonie (95,4%) et La Roumanie (95,2%) a les parts les plus élevées.

En revanche, moins de 10% des élèves étudiaient deux langues étrangères ou plus en Hongrie (6%) et en Autriche (8,8%), d’après les données de l’office statistique de l’Union européenne, Eurostat.

La Roumanie comptait près de 775 000 élèves du premier cycle du secondaire en 2015 et 95,2% d’entre eux étudiaient deux ou plusieurs langues étrangères. La langue la plus utilisée par les élèves roumains était l’anglais (99,5% d’entre eux l’étudiaient), suivi du français (83,6%).

Dans l’UE, l’anglais était également la langue la plus parlée dans le premier cycle de l’enseignement secondaire, fréquenté par près de 17 millions d’élèves (97,3%). Les Français (5 millions ou 33,8%) venaient en deuxième position, suivis de l’allemand (3 millions ou 23,1%) et de l’espagnol (2 millions ou 13,6%).

Le gouvernement roumain prévoit de garder des étudiants brillants dans le pays avec 3 500 euros de bourses

Le ministère roumain de la recherche (MCI) mettra en place le programme “CDI Carol I Grant”, qui accordera des bourses de recherche d’une valeur de 1 500 à 3 500 euros par an à des diplômés du secondaire ayant obtenu des résultats exceptionnels à des concours nationaux et internationaux, à condition qu’ils suivent une université. en Roumanie et travailler pendant au moins quatre ans dans une unité de recherche locale, publique ou privée.

Le programme s’adresse aux jeunes diplômés du secondaire qui, au cours des quatre années de lycée, ont obtenu des résultats remarquables aux concours nationaux et internationaux, remportant au moins une des places 1, 2 ou 3 de ces compétitions.

Les subventions les plus élevées, comprises entre 2 500 et 3 500 EUR, seront attribuées aux étudiants ayant obtenu des résultats élevés aux compétitions internationales. Ceux qui ont gagné les places 1, 2 ou 3 aux concours nationaux peuvent obtenir des subventions de 1 500 à 2 500 euros par an. Les subventions sont offertes pour 3 + 2 ou 4 + 2 ans, selon un communiqué de presse du ministère de la Recherche.

Les personnes qui bénéficient de ces subventions ont l’obligation de poursuivre des études universitaires en Roumanie et, une fois leurs études de premier cycle terminées, de poursuivre des études de doctorat en Roumanie. Ils doivent également travailler au moins 4 ans dans des activités de développement technologique.

Les meilleurs étudiants de Roumanie, qui obtiennent de bons résultats aux olympiades internationales, choisissent généralement de quitter le pays et d’étudier à l’étranger, principalement aux États-Unis, où les meilleures universités leur offrent des bourses ainsi que de bien meilleures conditions pour lancer ou poursuivre leurs propres projets de recherche.

Plus de 9 entreprises roumaines sur 10 communiquent bien en langues étrangères

Selon les résultats d’une analyse effectuée par la société de services linguistiques Eucom, qui fait partie du groupe Ascendis, environ 94% des personnes auditées par des organisations en Roumanie ont une bonne, voire une très bonne connaissance des langues étrangères. La plupart d’entre eux peuvent communiquer en anglais, en français ou en allemand.

«En 2015, les consultants Eucom ont examiné plus de 4 500 jeunes professionnels qui ont été soumis à une série de tests afin de déterminer leur niveau actuel de connaissance des langues étrangères. Les résultats des évaluations montrent que 69% des personnes évaluées sont des utilisateurs indépendants d’une langue étrangère, ce qui signifie qu’elles peuvent communiquer avec précision et utiliser divers termes de vocabulaire de manière cohérente, sur des sujets familiers ou plus complexes, “a déclaré Delia Dragomir, partenaire d’Eucom.

En outre, un quart des personnes évaluées sont des utilisateurs expérimentés, ce qui signifie qu’ils peuvent facilement participer à des conférences ou à des réunions de travail tenues dans la langue étrangère concernée.

Les entreprises ont généralement besoin de services d’audit linguistique lors des procédures de recrutement, mais elles testent également les employés avant les promotions ou avant de leur attribuer des primes de performance.

«Les langues pour lesquelles nos services d’audit linguistique ont été les plus demandés sont l’anglais, le français, l’allemand, l’italien et l’espagnol. Sur le total des évaluations effectuées l’année dernière, 31% concernaient l’anglais, 22% le français, 18% l’allemand, 11% l’espagnol et 6% l’italien », a déclaré Delia Dragomir.

Plus de 10 000 employés ont participé aux cours de langue Eucom l’année dernière. Selon le Cadre européen commun de référence pour les langues, la compréhension, l’expression orale et l’écriture dans une langue étrangère peuvent être classées en six niveaux: A1, A2 (utilisateurs élémentaires, qui comprennent et connaissent les notions de base), B1 et B2 (utilisateurs indépendants, qui montrer un niveau élevé de compréhension et utiliser des structures complexes dans une langue étrangère), C1 et C2 (utilisateurs expérimentés, qui n’ont aucune difficulté à comprendre, parler et écrire dans une langue étrangère).

Eucom est une entreprise de services linguistiques créée en 2002 par Silviu et Delia Dragomir. La société fait partie du groupe Ascendis depuis 2013.

Presque tous les lycéens roumains étudient deux langues étrangères