L’Estonie classée en tête du changement mondial

L’Estonie est classée deuxième sur 129 pays dans l’indice de transformation mondiale, un classement établi par la Bertelsmann Stiftung pour mesurer la performance de chaque pays en termes de transformation politique et économique.

le meilleur pays par sa performance transformatrice est la République tchèque
le meilleur pays par sa performance transformatrice est la République tchèque

Selon l’indice, l’Estonie s’est largement remise de la récession économique de 2008 et 2009. “Cette reprise a été favorisée par la capacité d’innovation et l’efficacité des secteurs public et privé”, affirme la fondation allemande. “Les investisseurs étrangers sont restés attirés par l’Estonie en raison de son ouverture, de son gouvernement simplifié, de son État de droit fort et de son environnement favorable aux entreprises.”

Un système politique stable
La production économique du pays a augmenté malgré une croissance faible dans l’Union européenne. “La situation financière du gouvernement continue d’être favorable, grâce à la dette publique la plus faible de l’Union européenne. Cependant, il existe des défis liés à sa petite taille et à l’ouverture de son économie. La croissance économique est tributaire de l’investissement étranger et de la demande extérieure, tous deux faibles depuis la récession. La stagnation économique continue et les turbulences politiques dans l’Union européenne et au-delà, ainsi que la Russie de plus en plus agressive, restent des risques importants. ”

L’indice note également que le système politique estonien est resté stable au cours de la dernière décennie et affirme que, depuis 2012, des signes montrent que “la société civile devient plus active sur le plan politique”. Par ailleurs, le fait que la société civile s’est davantage exprimée ne signifie pas nécessairement qu’elle est particulièrement influente ou efficace, en particulier compte tenu des niveaux globaux de participation civique encore faibles. Souvent, les groupes d’intérêt s’attachent à faire pression sur le président pour qu’il oppose son veto à la législation, en raison de la perception selon laquelle le gouvernement – et par extension le parlement – n’a pas engagé de véritables consultations avec la société civile. ”

Pas de changement dans les relations interethniques
Bertelsmann souligne également que les relations interethniques entre la majorité ethnique estonienne et la minorité russophone ne se sont pas sensiblement améliorées au cours de la dernière décennie.

Selon la Bertelsmann Stiftung, le meilleur pays par sa performance transformatrice est la République tchèque. Taiwan arrive en troisième position après l’Estonie et la Lituanie est classée quatrième. La Lettonie vient huitième et la Russie 70ème.

La Bertelsmann Stiftung est une fondation indépendante qui promeut les “processus de réforme” et les “principes de l’activité entrepreneuriale” pour construire une “société tournée vers l’avenir”. L’indice de transformation de la fondation mesure les performances des pays en développement et en transition en termes de transformation politique et économique. L’indice place la «capacité de pilotage des décideurs politiques au cœur de son analyse et, par conséquent, le seul indice au monde qui mesure et compare la qualité de la gouvernance avec les données auto-recueillies», a indiqué la fondation.

Laisser un commentaire

%d bloggers like this: