Voyage en Croatie vaccins, tests PCR... Comment se profile l'été 2021
Voyage en Croatie vaccins, tests PCR… Comment se profile l’été 2021

Alors que les 27 États membres de l’Union européenne souffrent toujours des retards de livraison du laboratoire AstraZeneca, Andrej Plenkovic souligne “l’insuffisance de la dynamique de distribution de vaccins” et entend s’assurer que “tous les pays recevront ce qu’ils ont commandé”. Face à ces retards, le Premier ministre croate confirme avoir “entamé les négociations, des échanges d’informations, avec la partie russe pour voir tous les détails du vaccin Spoutnik V. Une fois approuvé par l’EMA (l’Agence européenne des médicaments), on pourra bien sûr l’utiliser, mais seulement après l’approbation de l’EMA.”

Andrej Plenkovic salue la proposition de la Commission de mettre en place un passeport vert, qui pourrait être délivré aux personnes vaccinées, aux personnes présentant un test négatif ainsi qu’aux personnes ayant déjà contracté le Covid-19, “notamment dans le contexte du tourisme mais également dans le cadre de la liberté de circulation, car il ne faut pas empêcher ceux qui n’ont pas été vaccinés d’utiliser ce document, et avec ce passeport, on pourra doucement récupérer, revenir à une vie plus ou moins normale, comme on l’a connue il y a un peu plus d’un an”.

Le retard pris dans les vaccinations met à mal la saison touristique “que tous les Croates attendent”, mais Andrej Plenkovic assure qu’avec la campagne “Safe Stay in Croatia” (“un séjour sûr en Croatie”), son pays met tout en œuvre pour que “tous les touristes qui aimeraient bien venir en Croatie puisse revenir ou venir pour la première fois pendant l’été 2021”. Et ce, en dépit des deux tremblements de terre qui ont touché le pays en 2020, détruisant 1 % des habitations.

La Croatie a rejoint l’Union européenne en 2013 et souhaite maintenant intégrer la zone euro : “Notre ambition, c’est d’y arriver pendant le mandat de notre deuxième gouvernement, c’est-à-dire d’ici 2024”, car “avec la zone euro, nous espérons être plus forts qu’en dehors de la zone euro”, affirme le Premier ministre.

Compilé par le personnel du Conseil du PECO