Le Japon nomme un ministre de la Solitude pour aider les personnes isolées
Le Japon nomme un ministre de la Solitude pour aider les personnes isolées

Face à la hausse du nombre de suicides l’an dernier, mise sur le compte des restrictions sociales liées à la pandémie de coronavirus, le Japon a nommé vendredi un ministre chargé de combattre la solitude et l’isolement.

Déjà membre de l’équipe gouvernementale, Tetsushi Sakamoto était jusque-là ministre de la Revitalisation régionale. Le Premier ministre japonais Yoshihide Suga lui a confié vendredi le soin d’«examiner la question» de la solitude et de «proposer une stratégie globale» contre ce fléau.

«Les femmes en particulier se sentent plus isolées et font face à des taux de suicide croissants», a-t-il déclaré à Tetsushi Sakamoto, dans des propos rapportés par The Japan Times. En effet, si le nombre de suicides s’est accru de 3,7% en 2020 au Japon – la première augmentation depuis 11 ans -, pour atteindre près de 21.000, une différence majeure a été constatée entre les sexes. Chez les femmes, la hausse s’est élevée à 14,5%, lorsque le même chiffre a baissé d’environ 1% chez les hommes.


Un forum d’urgence à la fin du mois

Lors d’une conférence de presse vendredi, Tetsushi Sakamoto a indiqué qu’il engagerait des actions «pour prévenir la solitude sociale et l’isolement et pour protéger les liens entre les gens», affaiblis par les incitations gouvernementales à rester chez soi et à éviter les interactions sociales pour enrayer la diffusion du Covid-19. Il a par exemple indiqué qu’il se coordonnerait avec le ministère de la Santé sur le sujet de la prévention des suicides, ou avec le ministère de l’Agriculture concernant les banques alimentaires.

Le ministre japonais a également annoncé qu’un forum d’urgence se tiendrait à la fin du mois, en présence de tous les acteurs de la lutte contre l’isolement, pour discuter des mesures à prendre. Preuve du caractère prioritaire de ce thème, le Premier ministre lui-même devrait y participer.

Ce nouveau ministère n’est pas une première mondiale. En janvier 2018, la Première ministre britannique Theresa May avait nommé une ministre de la Solitude pour lutter contre ce fléau, touchant 9 millions de personnes au Royaume-Uni.

Article rédigé par la rédaction du Conseil du PECO