Vyacheslav Volodin

 

La chambre basse du parlement russe envisage d’installer un mur de honte en ligne affichant les remarques douteuses des législateurs pour les forcer à «réfléchir avant de parler», a déclaré son président.

Le président de la Douma, Viatcheslav Volodine, a déclaré jeudi que de fausses déclarations faites au cours des discussions seraient publiées sur le site de la Douma.

“Si vous avez fait quelque chose de stupide, laissez ce non-sens être visible par tout le monde”, a-t-il déclaré lors de la séance plénière.

“Quand il y aura une injustice”, a déclaré le président du parlement, évoquant les propos erronés ou mal interprétés par les députés à la Douma, “nous défendrons nos collègues”.

Volodin a ajouté que le parti politique du député incriminé sera consulté avant de poster ses déclarations en ligne.