Hongrie : le gouvernement dépose au Parlement un projet de loi «2020» favorable à la famille

La ministre des Finances, Mihaly Varga, a présenté mardi au Parlement le projet de loi sur le budget de la Hongrie pour 2020.

D__AS20190604004

Avant de présenter le document au président du Parlement, László Kövér, le ministre a déclaré que le projet de loi visait à aider les familles en mettant l’accent sur la mise en œuvre du plan d’action gouvernemental pour la protection de la famille.

Il a mis en exergue l’appui accru aux familles, le plan d’action pour la protection de l’économie, les réductions d’impôts et l’augmentation des dépenses consacrées à la sécurité en tant que piliers du budget.

Le budget de l’année prochaine vise une croissance économique annuelle de 4% et un déficit budgétaire de 1% du PIB, a-t-il déclaré. La dette publique devrait chuter à 66,7% du PIB d’ici la fin de l’année et le taux d’inflation devrait atteindre 2,8%, a ajouté le ministre.

Il a déclaré que le gouvernement avait de nouveau rédigé un budget équilibré.

Le gouvernement dépensera 224 milliards de forints supplémentaires (691 millions d’euros) en soutien de la famille, tandis que le plan d’action pour la protection de l’économie injectera 500 milliards de forints supplémentaires dans l’économie, a déclaré Varga.

Pendant ce temps, Kover a confirmé que les législateurs voteront sur le budget le 12 juillet.

Le projet de loi sur le budget 2020 soumis aux législateurs vise à réduire le déficit et à plus que doubler la taille des réserves de cette année.

Le projet de loi budgétaire vise des recettes de 21 424,7 milliards de forints et des dépenses de 21 791,7 milliards, générant un déficit de 367 milliards.

L’objectif de recettes est supérieur de 9,4% à l’objectif du budget 2019, tandis que les dépenses sont supérieures de 5,9%. L’objectif de déficit pour 2020 est inférieur à la moitié de l’objectif de 2019.

Le projet de loi met de côté 488 milliards de forints dans les réserves, dont 378 milliards dans le Fonds de protection nationale et 110 milliards dans des «mesures gouvernementales extraordinaires», soit plus du double du total des 225 milliards inscrits dans le budget de 2019.

Le coût du maintien de la dette visé dans le projet de loi est de 1 078,5 milliards de forints, soit 9,8% de plus que l’objectif de 2019.

Le projet de loi vise des recettes de TVA de 4 967,8 milliards de forints, en hausse de 15,8% par rapport à l’objectif de l’année précédente. Les recettes provenant de l’impôt sur le revenu des personnes physiques devraient augmenter de 10,5% par rapport à l’objectif de 2019 pour atteindre 2 608,9 milliards de dollars.

Laisser un commentaire

%d bloggers like this: