Le moment sanglant qui a suivi la chute d’un piéton dans le centre de Saint-Pétersbourg, tuant deux personnes, a été filmé sous vidéosurveillance. Le conducteur était sous l’influence de l’oxyde nitreux et a perdu connaissance, selon les médias locaux.

5c72cd29fc7e93510a8b45d1

L’épouvantable accident s’est produit pendant la nuit sur l’avenue Nevskiy, lorsqu’un BMW X6 roulant à grande vitesse a écrémé quelques véhicules avant de monter sur le trottoir. La voiture a ensuite heurté un groupe de piétons, les faisant voler dans les airs. Le moment le plus difficile de l’accident a été saisi par une caméra de sécurité.

La voiture a ensuite conduit sur le trottoir, détruisant les portes ouvertes des cafés et des magasins avant de retourner sur la route et de s’arrêter enfin. Plusieurs piétons chanceux ont réussi à esquiver la voiture à grande vitesse. Deux personnes – un citoyen américain et un touriste de Moscou – ont été tuées sur le coup.

L’accident s’est produit assez tard dans la soirée et il y avait peu de monde dans les environs, qui est généralement une artère animée. Si l’incident s’était produit une heure plus tôt, des dizaines de personnes auraient perdu la vie.

Le chauffeur a été appréhendé par la police sur les lieux et a été identifié par les médias comme étant Murad K., âgé de 30 ans. Il était sous l’influence de l’oxyde nitreux – un composé chimique utilisé comme anesthésique et communément appelé «gaz hilarant». a ouvertement admis ce fait aux médecins, ont rapporté les médias locaux. La consommation de gaz en tant que “drogue légale” a été généralisée dans les boîtes de nuit, et il est ouvertement vendu en montgolfière.

Le comité d’enquête russe a ouvert une enquête pénale sur l’écrasement du meurtre de deux personnes ou plus alors qu’il conduisait sous influence. L’obtention et la consommation du gaz peuvent constituer une zone grise légale, mais son utilisation entraîne une grave privation d’oxygène et peut même provoquer le coma ou la mort. L’utilisation de «gaz hilarant» à des fins récréatives n’est pas l’idée la plus brillante en soi, encore moins de conduire après avoir touché un ballon.