Pourquoi et comment es-tu arrivée à New York

Je suis arrivée début 2015 avec mon mari qui a été transféré par son travail.

Depuis combien de temps y vis-tu

J’y ai vécu 6 mois en 2013 et je suis de retour depuis avril 2015 – donc presque 3 ans, en tout.

Avais-tu habité aux Usa avant

Pas avant 2013. Ce voyage était mon premier à New York mais aussi mon premier aux USA.

Avais-tu habité avant dans une grande ville avant

J’ai vécu á Zurich pendant quelques temps. Mais rien de comparable avec New York.

Si tu devais définir la ville en 3 adjectifs ?

Intense – cosmopolite – passionnante

Que pourrais-tu nous dire du style de vie des habitants de New York

Je dirais qu’il est paradoxal…. Tout comme les habitants, d’ailleurs. Le New Yorkais est un épicurien qui aime se faire plaisir… mais qui travaille 12 heures par jour (ou du moins qui passe 12 heures par jour au bureau).

Le New Yorkais est un sportif dans l’âme… qui s’enfile des lattes sur latte (et le donut qui va bien) à toute heure de la journée. Le New Yorkais est toujours fauché… mais sort dans des bars ou un cocktail coûte $16.

Le New Yorkais est toujours stressé, et n’a jamais le temps de rien… mais il s’arrêtera volontiers t’aider dans la rue. Vivre à New York, c’est vivre au centre même d’une société pas toujours très cohérente.

Qu’est ce que tu aimes le plus à New York

Les possibilités qu’elle offre, dans tous les domaines.

Qu’est ce que tu n’apprécies pas à New York

Le stress ambiant, le bruit et le manque de bon sens.

Qu’est-ce qui rend NY unique selon toi

Le mélange improbable de gens, l’infinité des possibles, le paradoxe constant, et l’architecture de dingue.

Tu sais que tu es habitant de NY quand?

Tu peux te diriger dans la ville sans décoller les yeux de ton téléphone. Tu t’énerves contre les gens qui prennent toute la largeur du trottoir et, pire, ceux qui n’avancent pas.

Plus rien – ni personne – ne t’étonne (les gens qui parlent tout seul, ceux qui chantent dans la rue, ceux qui se promènent en sous-vêtements, les rats qui traversent la route, les loyers à 3000 dollars pour des deux pièces, les semaines de travail de 60 heures, les cocktails à 16 dollars, …).

Tu n’as plus besoin de la carte pour prendre le métro. Tu enchaînes les postures de vinyasa comme si tenir en équilibre sur les bras, les genoux collés aux coudes était tout à fait normal.

Tu parles aux gens dans les parcs. Tu parles aux serveurs dans les bars.

Tu parles aux caissiers dans les magasins. Tu t’extasies sur les chiens dans la rue. Tu parles aux propriétaires de chiens dans la rue (alors qu’il y a peu, tu n’aimais pas les chiens).

Tu fuis la ville à chaque occasion. Tu évites Times Square comme la peste. Tu commences à appeler la ville « maison ».

Quel est ton endroit préféré à New York

S’il n’y en avait qu’un…. J’aime la vibe d’East Village, la vue de Brooklyn, la nourriture d’Astoria, les écureuils du Madison Park, l’ambiance de West Village…

Quel est l’endroit inconnu du public (restaurant, bar, parc, vue…) à New York que tu préfères ?

J’ai une fascination pour les speakeasies, ces bars cachés de la prohibition dont on se passe l’adresse en douce, loin des oreilles indiscrètes.

Ta soirée new-yorkaise idéale ?

Un bon restaurant sans devoir y faire la queue pendant des heures (ou y laisser un rein), un cocktail dans un speakeasy, finir la soirée dans un endroit avec une vue imprenable sur la ville.

Et rentrer en taxi jaune, avec du jazz dans les oreilles

Le truc ultime à conseiller qd on visite New-York

Profiter des incontournables, sortir de Manhattan, s’aventurer, oser, risquer. Parler aux gens, aller écouter du jazz, prendre un taxi jaune, monter sur un rooftop.

Tomber amoureux de la ville, de son ambiance, de ses gens. Revenir.

Un secret à nous révéler sur New-York

Il y a un tas d’activités gratuites, pour qui veut bien chercher.

Facile de s’intégrer à New-York ?

Oui, très ! On se sent très vite chez soi dans la ville et le coté très cosmopolite aide vraiment à se sentir intégré.

le climat à New York tu t y es fait ? c’est comment ?

Le printemps dure 3 jours, l’automne 3 semaines. L’été il fait 35 degrés pour un taux d’humidité frisant les 100%.

Et l’hiver, on croit mourir à cause des températures négatives et du vent glacial qui s’engouffre dans les avenues et vous transperce de toutes part.

Je ne suis définitivement pas á New York pour sa météo !

La critique sur New York la plus infondée c’est quoi ?

« les new yorkais sont froids ». Ce n’est pas vrai du tout, ce sont les gens les plus serviables du monde, il faut juste que ça ne leur prenne pas trop de temps !

Tu es fière de vivre à  New York ?

Je suis fière de ce que j’ai accompli depuis que je suis arrivée á New York – aussi bien professionnellement que personnellement, mais je ne dirais pas que je suis fière d’y vivre.

Habiter dans la ville de Sex and the city ou gossip girl ce n’est pas bizarre ou on s’ y fait à force

J’essaye de ne pas perdre l’émerveillement de vivre dans cette ville magique, même si, malheureusement, la routine et l’habitude font que parfois, je vois plus les poubelles qui s’amoncellent sur le trottoir que la beauté des lumières de la ville.

Mais les milles et en un endroits iconiques qui m’avaient fait rêver devant ma télé me rappellent souvent à l’ordre. On a un peu l’impression de vivre dans une série TV parfois. (edit : hier, en rentrant chez moi, je suis passée par hasard devant l’immeuble de Carrie Bradshaw… Finalement, je ne suis pas sûre de m’y être habituée tant que ça !)

On dit que New York ce n’est pas les Usa t’es d’accord ?

Complètement. New York est une espèce de ville OVNI, pas vraiment américaine, pas non plus vraiment européenne, tellement cosmopolite et ouverte qu’elle s’éloigne de ses consœurs américaines.

On dit que New York est la ville qui ne dort jamais c’est un mythe ?

Pas vraiment. Il y a toujours quelque chose à faire à New York, quelle que soit l’heure du jour ou de la nuit.

Si tu devais convaincre quelqu’un de venir vivre à New York tu lui dirais quoi ???

Tu te vois habiter à New York encore longtemps ?

Jusqu’à ce que la ville m’épuise. Pour moi, New York est une expérience magnifique, mais absolument pas un projet de vie sur le long terme.