Le taux de chômage officiel de la Hongrie a légèrement augmenté pour atteindre une moyenne de 3,7% au cours de la période janvier-mars, a déclaré mardi le Bureau central des statistiques (KSH) dans un communiqué, ajoutant que ce chiffre ne reflétait guère les effets du coronavirus.

La nouvelle pandémie de coronavirus a frappé la Hongrie autant que de nombreux autres pays, car un verrouillage est en place depuis la mi-mars, la plupart des magasins et des entreprises du secteur des services étant fermés.

Le ministre des Finances, Mihaly Varga, a déclaré que la contraction économique pourrait dépasser 3% en 2020.

Le nombre de nouveaux chômeurs en mars a augmenté de 56 000, a indiqué la KSH, ajoutant que la plupart de ces personnes ont renforcé les rangs des inactifs car elles n’ont pas encore officiellement commencé leur recherche d’emploi.

Par rapport à la même période l’an dernier, la baisse est moins marquée, avec 22 000 personnes de moins travaillant en mars que l’année précédente.