Le parlement égyptien a approuvé mercredi des amendements aux lois d’urgence du pays qui accordent des pouvoirs étendus à la présidence et aux poursuites militaires alors que les autorités tentent de lutter contre la nouvelle épidémie de coronavirus.

Les modifications permettent à l’État de prendre et d’appliquer une série de mesures, dont certaines ont déjà été déployées pour freiner la propagation du coronavirus.

Il s’agit notamment de suspendre les écoles, d’interdire les rassemblements publics ou privés, de mettre en quarantaine les voyageurs de retour, d’interdire l’exportation de certaines marchandises et de restreindre le commerce ou le transfert des marchandises, selon un rapport parlementaire sur les amendements.

L’État sera également autorisé à diriger des hôpitaux privés et leur personnel pour aider aux soins de santé généraux pendant une période spécifique, et à convertir des écoles, des entreprises et d’autres sites publics en hôpitaux de campagne.

L’Égypte a régulièrement renouvelé à trois mois d’intervalle l’état d’urgence imposé en 2017 après deux attentats à la bombe perpétrés contre des églises qui ont fait plusieurs dizaines de morts.

Depuis qu’elle a détecté ses premiers groupes d’infections à coronavirus le mois dernier, l’Égypte a fermé des écoles, fermé des lieux de culte et imposé un couvre-feu nocturne.

Pendant la journée, de nombreuses activités se sont poursuivies, de nombreux travailleurs dépendant du salaire journalier pour joindre les deux bouts.

Le gouvernement a confirmé 3 659 cas de nouveau coronavirus, dont 276 décès.

Le président Abdel Fattah al-Sissi a exhorté les Égyptiens à suivre les conseils de santé publique alors que les musulmans se préparent pour le mois sacré du Ramadan, à partir de vendredi.

“Si nous avons réussi au cours de la période écoulée, au cours des prochaines semaines, nous ne voulons pas perdre ce que nous avons réussi”, a-t-il déclaré dans un discours télévisé.

«Soyez vigilants avec nous et aidez-nous davantage avec la culture de la prévention, de la désinfection et de la protection, et évitez les rassemblements, que ce soit dans les transports publics ou ailleurs.»