Bratislava: Donner une nouvelle vie aux vieilles choses

6066015_1200x

La société municipale de gestion des déchets de Bratislava souhaite agrandir son centre de réutilisation.

La société municipale de gestion des déchets de Bratislava, OLO, permet déjà aux gens d’apporter des articles dont ils n’ont plus besoin mais qui sont toujours en bon état pour servir quelqu’un d’autre. Mais la liste des articles réutilisables est limitée par les autorisations respectives et OLO ne peut les transmettre qu’aux organisations caritatives. OLO travaille actuellement sur une extension de cette liste ainsi que sur les canaux de sortie.

“Nous voulons commencer par renforcer l’économie circulaire dans les chantiers de collecte des déchets”, a déclaré Linda Golejová de OLO au Slovak Spectator.

Pour l’instant, les personnes intéressées peuvent emporter des articles dont elles n’ont plus besoin et qui peuvent être réutilisés dans le parc de collecte des déchets d’OLO à Stará Ivánska Cesta 2, ouvert du lundi au samedi de 8h00 à 18h00.

Cependant, la liste des articles qui peuvent être réutilisés est actuellement limitée aux petits meubles en bois et en métal sans rembourrage tels que les tables, les chaises, les étagères, les lits sans matelas, les portes intérieures et les bibliothèques. Ceux qui souhaitent disposer de ces choses doivent remplir un formulaire. En vertu de l’autorisation en cours de validité, OLO ne peut livrer ces articles qu’aux organisations caritatives opérant sur le territoire de Bratislava. Ces organisations peuvent ensuite distribuer les articles, exclusivement à des fins non commerciales, à des groupes de citoyens socialement défavorisés, a précisé Golejová.

Golejová n’a pas pu dire quand OLO pourrait réussir à étendre les autorisations existantes, ce qui signifierait qu’elles pourraient collecter et redistribuer d’autres choses telles que les appareils électriques et les mettre à la disposition des gens ordinaires.

Parmi les autres plans d’OLO pour 2020, une augmentation de la part des déchets triés de 29,1% à 32% en 2019 et d’optimiser les itinéraires de collecte des déchets dans la ville pour réduire la consommation de diesel par ses véhicules de collecte des déchets. Il prévoit également de construire une installation de compostage des déchets afin d’améliorer le traitement des biodéchets dans la capitale et de dynamiser et réviser l’usine d’incinération qui approche de sa capacité ainsi que la fin de sa durée de vie.


Partagez votre publicité, contactez-nous

Laisser un commentaire

%d bloggers like this: