Un passager ne se présente pas à l’embarquement de son vol: Lufthansa le traîne en justice

La compagnie allemande a considéré que ce passager avait violé ses conditions générales de vente et lui a réclamé en justice un dédommagement de 2112 euros . Elle a considéré que le voyageur qui avait payé son billet 657 euros aurait dû le payer 2769 euros et lui a donc réclamé la différence.
La compagnie allemande a considéré que ce passager avait violé ses conditions générales de vente et lui a réclamé en justice un dédommagement de 2112 euros . Elle a considéré que le voyageur qui avait payé son billet 657 euros aurait dû le payer 2769 euros et lui a donc réclamé la différence.

Lufthansa a poursuivi en justice un passager ayant réservé un vol aller-retour entre Oslo (Norvège) et Seattle (Etats-Unis) via Francfort (Allemagne) mais n’ayant pas accompli son vol de retour jusqu’au bout. Déboutée, elle doit faire appel jugeant cette pratique, qui permet de voyager moins cher, contraire à ses conditions de vente.

Une pratique de certains passagers des compagnies aériennes pour payer moins cher leur vol est au centre d’un litige opposant Lufthansa à un de ses clients. Cette méthode consiste pour le voyageur à réserver deux vols successifs entre A et B puis entre B et C avec pour ferme intention de ne pas prendre le deuxième vol. Pourquoi un tel choix? Car un vol avec escale est moins cher qu’un vol direct, la pratique impliquant que les passagers quittent leur voyage à un point d’escale, au lieu d’effectuer une dernière correspondance.

En l’occurrence, Lufthansa a transporté un passager qui avait réservé un vol aller-retour entre Oslo et Seattle, avec escale à Francfort. Le passager a utilisé toutes les étapes du vol aller mais n’a pas accompli le vol retour Francfort-Oslo jusqu’à son terme puisqu’il ne s’est pas présenté à l’embarquement dans le hub allemand dans pour effectuer la dernière étape de son voyage entre Francfort et Oslo.
Un tribunal de Berlin a débouté Lufthansa

La compagnie allemande a considéré que ce passager avait violé ses conditions générales de vente et lui a réclamé en justice un dédommagement de 2112 euros . Elle a considéré que le voyageur qui avait payé son billet 657 euros aurait dû le payer 2769 euros et lui a donc réclamé la différence.

Un tribunal de district de Berlin a toutefois rejeté la plainte à la mi-décembre 2018, car les juges n’ont pas pu obtenir de Lufthansa la justification du recalcul exact aboutissant a posteriori au montant réclamé au passager. Selon ce jugement en première instance, cette évaluation pécuniaire du manque à gagner manquait de transparence et la compagnie a été déboutée. Mais, apparemment un porte-parole de Lufthansa a confirmé à CNN que la compagnie n’avait pas renoncé à l’affaire et qu’elle avait déjà formé un recours contre cette décision.

Laisser un commentaire

%d bloggers like this: