teaser1

 

 

 

 

 

 

 

Le PDG de VW, Diess, se plaint de réseaux de recharge incomplets pour les véhicules électriques. Aux voitures hybrides, le Wolfsburg ne peut pas passer pour le moment. Le président du conseil de surveillance, M. Pötsch, soutient le départ de VW des superlatifs. Et le chef du comité d’entreprise, Osterloh, s’inquiète des emplois dans l’industrie automobile allemande.

L’offensive e-offensive du groupe VW repose de plus en plus sur les voitures hybrides, car l’infrastructure de chargement des véhicules purement électriques est encore incomplète et que leur conduite ne provient pas encore entièrement de sources d’énergie renouvelables. “Nous devons accepter le fait que les hybrides joueront un rôle pendant longtemps”, a déclaré Herbert Diess, directeur de VW, chez Automobilwoche.