La Russie a été classée au 95ème pays le plus en santé du monde dans un nouvel indice publié par Bloomberg, derrière la plupart des autres pays d’Europe de l’Est.

putin_3261599k

 

 

Bien que la consommation d’alcool ait fortement diminué ces dernières années, le taux d’obésité en Russie a augmenté en raison de la détérioration des habitudes alimentaires et de la flambée des cas de rougeole au cours de la dernière année. La Russie a annoncé son intention de dépenser 1 700 milliards de roubles (26,3 milliards de dollars) pour atteindre l’objectif du président Vladimir Poutine d’améliorer les soins de santé d’ici la fin de son mandat, en 2024.

La Russie se situe juste derrière le Cap-Vert dans l’Indice des pays les plus sains 2019 publié par Bloomberg cette semaine, comme indiqué par le site d’informations RBC. Les anciennes nations soviétiques de Biélorussie et d’Ukraine se classaient devant la Russie, respectivement aux 81e et 93e places. Des pays comme la Turquie (51ème), l’Iran (69) et le Venezuela (87) se sont également mieux classés que la Russie.

L’Espagne a dépassé les 169 pays de Bloomberg, avec une population d’au moins 300 000 habitants, sur la base d’indicateurs de santé et de facteurs de risque. L’Italie et l’Islande ont été désignées comme les deuxième et troisième plus en santé, tandis que les États-Unis se sont classés au 35ème rang.

L’indice prend en compte plusieurs indicateurs, notamment l’espérance de vie, l’accès à l’eau potable et l’assainissement. Il abaisse les pays pour le tabagisme et la consommation d’alcool, ainsi que pour l’obésité et la couverture vaccinale de base.

Au total, six économies européennes se sont classées parmi les dix premières places, tandis que le Japon et Singapour se classaient respectivement aux quatrième et huitième places, a déclaré Bloomberg. L’Australie se classait septième et Israël au dixième rang des pays les plus en santé du monde.