Comment coûtent les élus français ?

La France compte 577 députés, 331 sénateurs, 2 040 conseillers régionaux, 4 054 conseillers généraux, 36 785 maires, plus d’un demi-million de conseillers municipaux …
Une étude récemment publiée par Contribuables Associés révèle un peu le coût de la maintenance et des activités de cette pléthore d’élus.

Pour son maintien, chaque député reçoit mensuellement, entre son indemnité de base, ses indemnités pour frais de mandat et les crédits qui lui permettent de rémunérer ses collaborateurs, 21 833,66 euros
Pour son maintien, chaque député reçoit mensuellement, entre son indemnité de base, ses indemnités pour frais de mandat et les crédits qui lui permettent de rémunérer ses collaborateurs, 21 833,66 euros

Honneur à tous, honneur: le budget du Parlement s’élève à 819,8 millions d’euros (513,2 millions pour l’Assemblée nationale et 306,6 millions pour le Sénat). Les parlementaires ont augmenté leurs ressources de 9,3% depuis le début de la législature, soit plus de 76 millions d’euros sur cinq ans. La chaîne de télévision parlementaire (Assemblée et Sénat), dont l’audience est négligeable, a bénéficié en trois ans d’une augmentation de 48,5% de ses crédits: en 2006, elle dispose d’une dotation de 21,7 millions d’euros, contre 14,6 en 2003. En novembre 2001, le député Michel Bouvard avait déposé un amendement demandant la suppression de ce gadget en ruine …

Pour son maintien, chaque député reçoit mensuellement, entre son indemnité de base, ses indemnités pour frais de mandat et les crédits qui lui permettent de rémunérer ses collaborateurs, 21 833,66 euros; et chaque sénateur, 20 376,45 euros, plus une subvention de 1 330,02 euros que la chambre haute alloue au groupe politique des élus.
A ces sommes s’ajoutent diverses “facilités”: les parlementaires sont dispensés de payer une grande partie de leurs appels téléphoniques et de leurs frais de messagerie, voyagent gratuitement et bénéficient de prêts immobiliers à des taux imbattables. Ils sont également imposés sur un quart seulement de leurs allocations de base et bénéficient d’un système de pension très avantageux, en particulier pour les fonctionnaires élus de la fonction publique.

Chiffres cumulatifs: un plafond de 7 989,51 €
Nos parlementaires peuvent également améliorer leurs revenus grâce à un mandat local, dans la limite d’un plafond actuellement fixé à 7 989,51 euros.
Si le conseiller municipal d’une municipalité de moins de 500 habitants ne reçoit que 623,94 euros bruts mensuels pour une mission faisant partie de l’apostolat, le maire d’une ville de plus de 100 000 habitants reçoit toutefois une indemnité de fonction de 5321,86 euros bruts. A ces sommes s’ajoutent les remboursements des diverses dépenses qui, votées par le conseil municipal, correspondent plus à une indemnité qu’à une véritable indemnité.
Une autre astuce consiste à accumuler un mandat local avec la présidence ou la vice-présidence d’un syndicat intercommunal. Le président d’une communauté d’agglomération ou d’une communauté urbaine de plus de 200 000 habitants recevra par exemple chaque mois 5321,86 euros bruts … Aussi intéressants, les mandats de conseillers généraux ou régionaux donnent lieu à une indemnité mensuelle entre 1468, 10 et 2569 , 18 euros brut selon l’importance de la région, pour une tâche qui ne les épuisera pas. Si cela est encore insuffisant, une place dans un comité permanent augmente les indemnités de 10% et un vice-président avec délégation de 40%. Quant au président du conseil général ou régional, il perçoit 5 321,86 euros bruts, avec la jouissance d’un appartement de fonction et d’une voiture avec chauffeur.

Est-ce étonnant après cela de croiser dans les couloirs du Sénat deux présidents du conseil régional, 33 du conseil général, 20 conseillers régionaux et 76 conseillers généraux?

Laisser un commentaire

%d bloggers like this: