Le ministre espagnol du Tourisme, Reyes Maroto, a déclaré jeudi que toutes les restrictions aux passages frontaliers avec la France et le Portugal seront levées à partir du 22 juin.

Les autorités ont fermé les frontières à tout le monde, sauf aux Espagnols, aux travailleurs frontaliers et aux camionneurs à partir de la mi-mars, lorsque le pays a été mis en lock-out pour endiguer la contagion des coronavirus.

Maroto a déclaré aux journalistes que l’Espagne lèverait probablement la quarantaine pour les personnes arrivant par voie terrestre depuis la France et le Portugal, mais a ajouté que cela n’avait pas encore été approuvé.

La question de la réouverture des frontières est un problème clé en Europe, car les pays durement touchés par la pandémie de coronavirus tentent de relancer leur économie et de revenir progressivement à la liberté de circulation dans ce qui est habituellement l’espace Schengen sans frontières.

L’Espagne avait initialement déclaré qu’elle ne commencerait à lever les restrictions aux frontières qu’à partir du 1er juillet, avant d’ajouter au cours des derniers jours que certaines pourraient être levées plus tôt.

Maroto a fourni plus de détails sur ce plan jeudi, expliquant qu’ils travaillaient sur l’expérimentation du tourisme dans certaines régions dans la seconde moitié de juin, et que le voyagiste TUI devait amener 6000 touristes allemands pour visiter l’archipel des Baléares autour de l’île de Majorque.

La France a déjà déclaré qu’elle était favorable à ce que l’Europe ouvre ses frontières intérieures à partir du 15 juin.

Le Portugal a officiellement fermé la frontière jusqu’au 15 juin, mais le gouvernement avait précédemment déclaré qu’il supposait qu’elle resterait fermée jusqu’à la fin du mois en raison des propres restrictions de l’Espagne – qui seront désormais elles-mêmes levées plus tôt.