Le nombre d’aéroports en activité en Inde devrait doubler au cours de la prochaine décennie, le gouvernement s’efforçant de répondre à la demande croissante du marché aéronautique du pays.

Les données de l’Association du transport aérien international (IATA) ont montré que la demande aérienne intérieure de l’Inde était la plus élevée parmi les principaux marchés de l’aviation tels que l’Australie, le Brésil, la Chine, le Japon, la Russie et les États-Unis.
Les données de l’Association du transport aérien international (IATA) ont montré que la demande aérienne intérieure de l’Inde était la plus élevée parmi les principaux marchés de l’aviation tels que l’Australie, le Brésil, la Chine, le Japon, la Russie et les États-Unis.

Le ministre de l’Aviation civile, Suresh Prabhu, a déclaré que près de 100 nouveaux aéroports seraient construits dans les 10 à 15 prochaines années pour un montant d’environ 60 milliards de dollars. Les aéroports seront construits dans le cadre d’un partenariat public-privé, a-t-il expliqué.

Selon le ministère, environ 70 des nouveaux aéroports seront construits dans des zones dépourvues d’infrastructures de ce type. Le reste deviendra des aéroports secondaires destinés à faire face à une croissance soudaine de la demande de transport aérien, qui risque de submerger l’infrastructure actuelle. À l’heure actuelle, le pays, qui est le marché de l’aviation qui connaît la plus forte croissance au monde, compte 100 aéroports.

Les données de l’Association du transport aérien international (IATA) ont montré que la demande aérienne intérieure de l’Inde était la plus élevée parmi les principaux marchés de l’aviation tels que l’Australie, le Brésil, la Chine, le Japon, la Russie et les États-Unis. Le trafic passagers intérieur du pays a augmenté de près de 18% en janvier.

En 2017, le trafic passagers intérieur a enregistré son 42ème mois consécutif de croissance à deux chiffres.

L’IATA a prédit que d’ici 2025, l’Inde dépassera le Royaume-Uni et deviendra le troisième marché mondial de l’aviation, derrière la Chine et les États-Unis.