L’Angleterre perd ses valeurs et certaines fermes industrielles sacrifient des milliers d’être vivants sur la choix du profit à court terme.

Des images choquantes pour une production de volailles anglaises de masse sans respect de la vie animale
Des images choquantes pour une production de volailles anglaises de masse sans respect de la vie animale

Des poulets malades et déformés avec des plaques de peau crue sur le cadavre d’un oiseau trop faible pour survivre.

En quelques secondes, ils sont en train de tailler sa chair alors que des centaines autour d’eux, incapables de se tenir debout et avec la plupart de leurs plumes disparues, se traînent par leurs ailes.

Tous sont entassés dans un immense hangar sans fenêtre. Et bientôt ils seront tous morts… écorchés et prêts pour les tables à dîner en Grande-Bretagne.

Ces scènes affligeantes de l’élevage industriel de poulets ont été secrètement filmées par un enquêteur infiltré après avoir été informées par un membre indigné, anynyme

Les images ont été tournées pendant quatre jours dans une ferme où les volailles sont élevés à partir de poussins maltraités,  dans des «hangars d’élevage» qui poussent leur croissance à deux fois le taux normal.

Beaucoup d’oiseaux avaient perdu la moitié de leurs plumes et présentaient clairement des malformations douloureuses aux jambes. Le sol du hangar sale était jonché de cadavres, certains dans un état de décomposition avancé.

Même la RSPCA, habituée aux scènes de cruauté écœurante, a été choquée par le traitement des oiseaux à la ferme Green Acres, à Southrepps, dans le Norfolk.

Le film a été tourné par un travailleur du Hillside Animal Sanctuary à Frettenham, où l’acteur de télévision Martin Shaw est parrain. La destination des volailles après l’abattage n’est pas connue, mais sans doute que l’offre au consommateur est orientée pour le bas de gamme pour des clients cherchant le bas prix.

Attention, vidéo choquante.

Au final, c’est aussi le consommateur final de choisir quel type de consommation il souhaite financer et développer. Le choix d’un produit, et d’un prix, et aussi un choix de production raisonnée et dans le respect de l’animal.

La tendance pour changer ce type de production est positive, mais le chemin reste long : trop de personnes consomment encore des viandes à bas prix justifiant ce type de production, et les gouvernements respectifs de chaque pays ne souhaitent pas légiférer strictement pour donner aux animaux une existence dans le respect de la vie animale.