Le stade de football Groupama Arena, situé à Budapest, a trouvé sa rentabilité pour soutenir les coûts élevés

Un stade de football peut-il être rentable, en Hongrie ? Groupama Arena le prouve avec un subtile mélange d’événements sportifs et musicaux notamment.

Groupama Arena

Le stade de football Groupama Arena augmente régulièrement ses revenus.

Un investissement public avant-tout

Sa construction a suscité de nombreuses controverses, car le Gouvernement hongrois a investis plusieurs millions à partir de fonds publics, et le coût final est toujours plus important que le coût initial.

Une orientation sportive

Il devient nécesasire, par la même occasion, de trouver un opérateur privé, prêt à relever le défi pour gérer le site sportif. Le fameux club de football Ferencvárosi TC a pris lieu du Groupama Arena. Le stade inauguré en 2014, est situé à Budapest avec un capacité de 23°000 personnes.

Une rentabilité à tout prix

En 2016, après seulement deux ans, le stade était déjà rentable, avec 10 millions d’euros de ventes. Si l’on prenait uniquement les événements sportifs liés au football, cela ne suffirait pas. Le stade Groupama Arena peut accueillir d’autres événements, afin de remplir le stade toute la semaine, ou presque : des concerts, des conférences, ou bien même des mariages. En 2017, ce nouveau concept a atteint 11 millions d’euros de vente, mais le coût du personnel et du matériel augmente eux aussi, avec une dépense de 9,7 millions d’euros.

L’opérateur diminue le nombre d’employés, passant de 19 à 14, tout en augmentant les salaires des personnes restantes, avec une fourchette de 519°000 florins (1°600 euros), à 799°000 florins (2°500 euros).

 

Originally posted 2018-06-12 23:15:19.

Laisser un commentaire

%d bloggers like this: