Kia Slovensko a dû se résilier à augmenter les salaires sur son site de Žilina

Kia est d’origine Coréenne et détenu par Hyundai, et a investi largement en Slovaquie avec environ 3600 employés direct. Malgré un marché européen en replis avec les restrictions fiscales, et difficultés de posséder un véhicule en ville, le constructeur a su pénétrer le marché européen pour atteindre une production de 3 millions de véhicules depuis 2006, et son installation sur le territoire slovaque.

Kia SK.jpg
Kia Slovensko

Kia cependant ne peut plus se satisfaire d’une main d’oeuvre bon marché, alors que les ouvriers revendiquent une augmentation de salaire sur le site de Žilina, centre nord de la Slovaquie.

Après une période prospère pour les constructeurs automobiles, avec la raréfaction de la main d’oeuvre qualifiée, les ouvriers réclament notamment une meilleure valorisation des équipes de nuit. La question pourrait se poser sur la rentabilité des équipes de nuit, et l’optimisation à outrance de l’outil de production.

En moyenne, les salariés du constructeur Kia en Slovaquie recevront une augmentation de 200 euro sur leur salaire mensuel brut, sur une période de deux ans.

Le constructeur Kia doit faire face, comme ses confrères, au changement technologique face au refus du marché des motorisations diesel, alors que ce type de moteur était prédominant dans les années 2000′. De plus, il doit rester compétitif sur son outil de production, car son segment est basé sur la gamme de base, où les clients finaux sont sensibles au prix d’achat.

 

Cette négociation jusqu’en 2020 permet de satisfaire les besoins sociaux des salariés, et donne une stabilité des effectifs pour le constructeur automobile, sur son site de Žilina.

 

Le secteur automobile en surcapacité

Le secteur automobile en Slovaquie est marqué par une saturation des investissements, où la main d’oeuvre est manquante.

Le coût bas des salaires était l’un des facteurs clef à l’attraction des investissements étrangers dans le secteur automobile: la Slovaquie risque de perdre son atout majeur de compétitivité sur les prix, face à ses voisins, jouant sur leur monnaie, alors que la Slovaquie doit garder une économie et une monnaie stable.

Originally posted 2018-04-21 23:51:14.

Laisser un commentaire

%d bloggers like this: